N° 76, mars 2012

Le lac de Valasht, un lac de rêve dans la région de Kelârdasht


Samirâ Monfared
Traduction :

Farzâneh Pourmazâheri


Lac de Valasht, Kelârdasht

Le lac de Valasht, avec une superficie de 400 x 600 mètres et une profondeur de plus de 40 mètres, se situe au sud-ouest de la ville de Tchâlous et au nord-est de Kelârdasht. Il est situé à une altitude d’environ 1000 mètres au-dessus de la mer Caspienne et à une distance de 15 kilomètres de la ville de Hassankif (centre du district de Kelârdasht).

Le lac montagneux de Valasht compte parmi les dix lacs d’eau douce d’Iran et constitue un environnement propice à une faune et flore très diversifiées. Ainsi, il est, grâce à son panorama et sa nature exceptionnels, l’un des sites naturels les plus visités du pays.

Au kilomètre 25 de la route de Karadj-Tchâlous se trouve la ville de Marzan Abâd. Kelârdasht est situé à l’ouest et à 12 kilomètres de cette ville, au pied de la chaîne de montagnes Alborz. Au sud-est se dresse le célèbre mont d’Alam Kouh.

Beaucoup de fleuves et sources coulent à Kelârdasht, dont le plus important est le fleuve Abroud. Ce dernier prend sa source dans les montagnes situées à l’ouest de Kelârdasht et irrigue une partie des terrains de la région occidentale de Tchâlous, avant de se déverser dans la mer Caspienne.

Parmi les attraits de Kelârdasht figurent plusieurs petits et grands lacs qui ajoutent à la beauté naturelle de l’endroit. Le lac de Valasht est l’un des attraits de ce lieu unique. Si l’on exclut Samâ, village qui se vide de ses habitants en hiver, Nessâr, à 4 kilomètres de Valasht, est le village le plus peuplé et le plus proche. Kelârdasht est la ville la plus proche de ce village.

La pluie et les sources souterraines fournissent l’eau du lac. Le climat y est humide et frais. Ce lac est devenu le quartier d’été des habitants de Tchâlous : ils y dressent des tentes et, pour certains, s’essaient à la pêche. Le climat de cet endroit est néanmoins assez changeant : d’ensoleillé, il peut devenir embrumé et pluvieux en un clin d’œil.

Comment aller au lac de Valasht

Deux chemins peuvent être empruntés pour ce rendre au lac :

Le premier chemin passe par la route de Kandovân (Karadj-Tchâlous). Deux kilomètres après Marzan Abâd vers Tchâlous, on arrive à une bifurcation. Le chemin en pente très abrupte mène au lac. Ce chemin en terre battue commence face à la station service de Marzan Abâd.

Le deuxième chemin : pour les voyageurs qui restent à Kelardâsht et veulent visiter le lac de Valasht, il est recommandé de choisir la route de Hassan Kyf-Marzan Abâd. Le départ se fait de la ville de Hassan Kyf vers l’est, par une route qui mène au village de Lâhou. Après cela, on arrive à un autre village appelé Kalnou, qui se trouve à une distance d’environ 5 kilomètres du lac.

Vue du lac de Valasht, Kelârdasht

Visites: 431

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.