C’est beau dans la tombe,

Le calme absolu, le repos,

Ailleurs, je l’entends chanter, c’est beau,

Un chant doux, envoutant,

Cette voix durera plus longtemps

C’est blanc ici,

Ce n’est plus noir ou gris,

"Continuez d’attendre" me dit une voix grave à côté

En dehors de cette absence, je l’entends encore chanter,

Je l’entends pleurer,

Sur moi.

C’est blanc ici,

Que dois-je faire ? Faut-il parler ?

Je dois peut-être écrire.

Sur moi,

Sur les autres, la vie, les choses,

Sur les mots peut être, employés sans songer à leur importance

C’est sans doute ici, où tout recommence,

Ou encore, est-ce ici où il faudrait savoir qui je suis ?

"Fermez vos yeux et continuez d’attendre" me dit une voix grave à côté

Entre le bruit sourd de ce vide et mes dernières prières, où sont mes rêves ?

Mes pensées mes souvenirs

Vers quel lieu mystérieux ont-ils disparu ?

Mes questions n’ont pas brisé le chant de l’inconnue,

Aux joues couvertes de larmes,

Et sa voix a pu atteindre dans ce cimetière les cœurs penseurs des âmes.

Ici,

Je tremble,

Ma langue claque,

J’ai peur, pour la première fois,

Mais pourquoi ? Ai-je perdu ma foi ?

Que dois-je faire ?

Faut-il que je me cherche,

Tout au fond,

Trouver ce point au milieu de ce vaste blanc,

Je crie "Il y a quelqu’un ?’’

"Silence, continuez d’attendre" me répond-il

Ailleurs,

J’entends toujours la mélodie,

Elle fleurit ma tombe et part en disant,

"Repose en paix, tu avais une vie"


Visites: 169

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.