N° 171, février 2020

Charles Baudelaire.


brumoire




Poème de Brumoire

Promeneur, dans ton œil une flaque ondoyante

Engloutit les oripeaux

Des fées, des bourreaux, des folies qui alimentent

Le philosophe et l’impôt.

 

L’humanité grossit son magasin d’horreurs

Dans le bruit ou le silence,

Dans des temples cadavéreux, à la lueur

De la fixe conscience ;

 

De nos songes luisants, des ambitions traitreuses,

L’âme éteinte ou le cœur froid,

Nous succombons de chœur aux malices peureuses

Dont le gouvernement broie.


Visites: 25

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.