N° 14, janvier 2007

La perle des églises orientales


Amir Sedâghat


Située sur la rive sud de Za’yande Rude à Ispahan, l’église de Vank arbore son dôme pointu au firmament depuis près de trois siècles. Elle témoigne également de l’esprit accueillant et cosmopolite iranien durant l’ère ottomane. Bâtie sous les ordres de Shâh Sultan Hossein Safavide vers les années 1740, Vank se targue d’être l’une des plus grandes et des plus belles églises de cette région du monde.

L’histoire

Chassés par l’armée ottomane qui avait longtemps persécuté les sujets chrétiens de l’empire, les habitants de l’Arménie actuelle, foyer de conflit entre les empires Perse et Ottoman, se réfugièrent en Iran et s’installèrent dans diverses villes, et principalement à Ispahan - la capitale Safavide -, dans un ghetto appelé Jolfa. En construisant des églises uniques et en créant une architecture extraordinaire, ce quartier va se développer jusqu’à devenir le deuxième centre socioculturel de l’époque après Erevan.

La magie de l’architecture

La cour intérieure de l’Eglise de Vank

Visitée aujourd’hui par des milliers des touristes, l’église Vank présente une combinaison exquise de l’art et plus particulièrement de l’architecture occidentale et orientale et qui, au premier coup d’œil, emporte le visiteur dans le monde du rêve et de la magie ; celui des contes fantastiques orientaux ornementés d’une touche européenne. Le plafond doré et les fresques à l’italienne aux mille nuances colorées illustrent la Passion du Christ ainsi que la lutte entre le bien et le mal.

Un symbole de fraternité

Enfin, cette église est la preuve vivante de la possibilité d’une coopération féconde entre les hommes au-delà des différences culturelles et religieuses. En effet, sa construction fut le fruit de la collaboration d’architectes iraniens et arméniens, chrétiens et musulmans ; tout cela pour aboutir à un sublime mélange d’arts iranien, romain et byzantin. Elle incarne dans ce sens un syncrétisme fertile et un modèle de tolérance intéressant et à l’esthétisme enchanteur.


Visites: 1095

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.