Savad-kouh, situé an nord de l’Iran, au sud de la province du Mazandarân, s’étend sur une superficie de 2441 kilomètres carrés. Cette petite ville jouxte, au nord, la ville de Gaém-Shahr, Firouz-Kouh sur son côté sud, Babol à l’ouest, et à l’est, Sari, le chef-lieu de la région. Elle comprend quatre villes : Pol-é-sefid, Zirab, Shirgah et Alâsht ; mais aussi, de nombreux villages. Pol-é-sefid se trouve au centre de Savad-kouh. A une distance de 55 km de Ghaém-Shahr, à 65 km de Firouz-kouh, Savad-kouh passe pour une région montagneuse de l’Alborz central.

Le climat et la terre sont propices à l’agriculture, et surtout à l’élevage des animaux domestiques. Autrefois, Savad-kouh était une ville industrielle riche en mines de charbon. Mais actuellement l’élevage des animaux est l’activité principale des habitants de la ville. Les habitants de la région trouvent leurs principales ressources dans la forêt.

La région ancienne de Savad-kouh était dominée par les Espahbodân et leur roi, Molouk-ol Djebâl.

Les attractions touristiques

La tour de Lâdjim

Cette tour est située au sud-est de Zirâb, sur le chemin de Savad-kouh à Ghâém-Shahr, dans une région forestière près du village de Lâdjim. Ce monument historique date du 5e siècle de l’hégire solaire. Il attire les regards par son étonnante architecture.

Le pont de Vérésk

Ce pont constitue l’un des édifices les plus extraordinaires du monde. Il relie, par voie de chemin de fer, la capitale Téhéran, et le nord de l’Iran ; ce pont a été bâti au 14e siècle, sur la vallée de Vérésk, à une altitude de 110 m ; son arc fait 16 m de diamètre, et sa longueur est de 73 m. Il est à préciser que ce pont était appelé " le pont du triomphe " pendant la seconde guerre mondiale.

Seh khat talâ (Trois lignes d’or)

Le chemin de fer " Seh khat talâ ", riche en ponts et en tunnels, est situé à 3 km du village Vérésk, aux environs de Gadouk.

Le lac de Chourmast

Ce lac est l’unique lac naturel de la région de Savad-kouh. S’étalant sur 15 000 mètres carrés, ce lac est situé à 5 km de la ville de Pol-Sefid. Il est cerné par une végétation riche en arbres, et offre un panorama magnifique.

Si vous décidez de faire le voyage Téhéran-Sari par chemin de fer, vous devriez choisir le train de 9h20 du matin. Passant le " trois lignes d’or ", vous arriverez au pont de Vérésk à 13h40 (250 km de Téhéran et 100 km de Sari). Vous passerez le pont de Vérésk et arriverez dans la région de Savad-kouh ; ce paysage pittoresque voit s’épanouir au printemps les plus beaux papillons du monde. Partout dans les prairies ou dans la forêt, le printemps charrie l’odeur de la pluie, et le crachin, qui se pose aimablement sur votre visage, et vous transporte, à l’intérieur de ce " paradis perdu" si négligé, pourtant si près de nous, dans notre pays l’Iran.


Visites: 1150

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.