N° 7, juin 2006

Atlas d’Iran, socio-économique et culturel


Massoud Ghârdâshpour


Le 26 avril 2006, l’Institut Français de Recherche en Iran (IFRI) a organisé une conférence-débat à la Maison des Artistes de l’Iran, à l’occasion de la parution d’une nouvelle version de l’Atlas d’Iran.

La manifestation a été ouverte par le professeur Christian Bromberger, le nouveau directeur de l’IFRI, qui a présenté les conférenciers. A sa suite, Mme le docteur Dominique Carnoy-Torabi a pour sa part présenté en ces termes le service des publications de l’IFRI dont elle est la responsable : "L’IFRI est né en 1983 de la fusion de la Délégation Archéologique Française en Iran (DAFI), créée en 1897 par Jacques de Morgan, et de l’Institut Français d’Iranologie de Téhéran (IFIT) fondé en 1947 par Henry Corbin. La première des collections des livres publiés par l’IFRI est la Bibliothèque Iranienne, initiée par Henry Corbin en 1948. La première série de cette collection, publiée en Iran, consiste en 22 ouvrages qui sont des textes persans philosophiques et mystiques introuvables ailleurs qu’en manuscrits. A la mort d’Henry Corbin, la série se poursuit avec d’autres titres dans des domaines plus contemporains, mais imprimés en Belgique ou en France. Il faut attendre 1993 et le volume 38, qui est un résumé des Conférences de Henry Corbin à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris, pour que la collection reprenne sa publication en Iran. L’Atlas d’Iran est le volume 62 de la collection, publié en français, anglais et persan.

Une quinzaine des titres de la Bibliothèque Iranienne sont traduits en persan, venant s’ajouter à la collection "Traductions ", versions persanes d’ouvrages publiés en France et ayant un sujet en rapport avec les domaines de recherche de l’IFRI. Une revue bibliographique, Abstracta Iranica ; de parution annuelle et fondée par Charles-Henri de Fouchécour en 1990 (1378), rend compte des travaux publiés concernant tous les aspects de la culture et de la civilisation iraniennes, des origines à nos jours. Dans deux mois, le 27e volume de cette revue sort de l’imprimerie, parallèlement à sa mise en ligne sur le site : www.revues.org et à la traduction persane du volume 26. Tous ces ouvrages sont publiés avec la collaboration de maisons d’édition iraniennes : Mo’in, Tahouri et les Presses Universitaires d’Iran."

La seconde intervention de la manifestation a été celle de Mohammad Beheshti : "Ce qui est important, c’est de savoir qui nous sommes et de connaître notre situation véritable. Dans cette optique, un atlas peut beaucoup nous aider et c’est pourquoi l’Atlas d’Iran est d’une importance vitale ; il nous renvoie un reflet réaliste de nous-mêmes. L’autre intérêt de cet Atlas, c’est qu’il est publié par l’IFRI, une institution française : nous pouvons également nous découvrir par le biais d’un regard extérieur, le regard d’autrui, ce qui ajoute à la crédibilité de cet ouvrage."

Le docteur Mohammad Bagher Nobakht, membre du Centre de Recherches stratégiques du Conseil de discernement, est ensuite intervenu pour souligner, entre autres, la nécessité d’un tel Atlas en ce qui concerne la planification des objectifs du pays. Il a ensuite insisté sur la collaboration de ce Centre avec l’IFRI et a déclaré : "Nous nous disposons à fournir les documents qui résulteront du prochain recensement de la population et de l’habitat et à les présenter à l’IFRI avant de la fin de l’année. En revanche, nous espérons disposer le plus tôt possible de la nouvelle version de l’Atlas".

Mahmoud Taleghani, le directeur du projet de l’Atlas et un des rédacteurs, a ensuite présenté un historique de l’Atlas. Il a également fourni quelques précieuses informations relatives au contenu de l’ouvrage : le premier atlas de cartographie automatique de l’Iran paraît à Paris en 1998 à partir des résultats du recensement général de la population et de l’habitat de novembre 1986. La présente édition, basée sur le recensement général de la population et de l’habitat de 1996 ainsi que sur d’autres statistiques accessibles, a pour but de mettre à jour le premier atlas, mais aussi d’étudier scientifiquement, en comparant les statistiques, les transformations sociales, économiques et culturelles du pays au cours des dix années concernées (1986-1996).

Les autres rédacteurs de cet ouvrage sont : Guy Burgel, Ali Goli et Masud Kowsari. La publication a été réalisée en co-édition : IFRI, Centre International du Dialogue entre les Civilisations, Université Paris X, Université de Téhéran et maison d’édition Mo’in.


Visites: 1331

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • Atlas d’Iran, socio-économique et culturel 22 août 2014 19:03, par Rezakhani-Guita

    bonjour.je viens de découvrir vitre site et vos activités qui me semblent très intéressantes et je serai très heureuse de pouvoir collaborer avec vous ;j’ai passé mes études supérieures en France (licence en matériaux) et actuellement je vis àTéhéran et j’enseigne le français en cours particuliers .
    numéro téléphone:0912-554-21-77
    merci de votre attention à mon message

    repondre message