Rorik Dupuis

4 articles

  • Le Parc – I/III

    Rorik Dupuis N° 163, juin 2019

    Vous verrez
    C’est dans la rue qui monte très fort
    Après le cimetière
    Je n’ai confiance qu’en l’inconnu
    Mes instincts de joueur
    De créateur
    Je n’attends rien
    De personne
    Pas de courrier
    Pas de réponse
    Je suis un garçon bien élevé
    اa dépend
    Je suis de la moyenne bourgeoisie
    Et mon étourderie m’a déclassé
    Je continue
    Vous continuez
    C’est dans la rue qui monte très fort
    On voit passer un missile balistique
    Pas gêné
    Dans la ville-satellite
    Le parc hasardeux des hauteurs
    A l’herbe blonde
    Il y a (...)


  • Poèmes

    Rorik Dupuis N° 148, mars 2018

    Quelque part au Caire
    Perdu de vue
    Quelque part au Caire
    T’y chercher c’est comme
    Un de ces travaux d’Hercule
    Le défi vertigineux d’une vie
    Eurysthée ne s’est pas foutu de vous
    J’étais plein d’espoir
    Parce que j’avais du temps pour cela
    Maintenant
    J’ai une armée à disposition
    Un miracle non
    Mais le fruit d’un sacrifice
    Et d’un peu de hasard brut
    Nous n’attendons
    Ni sanctification
    Ni distinction militaire
    Nous voulons juste nous trouver
    Quelque part au Caire
    Et crever l’un sur l’autre (...)


  • Poèmes

    Rorik Dupuis N° 143, octobre 2017

    Parades
    Je zone durablement au Moyen-Orient
    Je me fais draguer par la petite bourgeoisie mais je me méfie
    Il y a là quelque chose qui relève de la lutte universelle des classes
    Nous sommes de ces gamins qui préfèrent la rue comme terrain de jeu
    À ne pas trop savoir quoi se dire, à ne pas trop savoir quoi faire
    S’aventurant avec humour et inventivité derrière les barbelés
    L’argent ne nous a jamais impressionnés
    Au contraire, il nous a écœurés
    Mais qui sont ces gens
    Qui semblent avoir eu le (...)


  • Dans les vagues

    Rorik Dupuis N° 135, février 2017

    C’est peut-être
    sa dernière baignade
    Je ne le crois pas
    On est si
    puéril
    dans les vagues
    On s’abandonne
    On résiste
    On se déchaîne
    En attendant
    la prochaine
    Je me rapproche
    de mes voisins de vague
    Je leur ressemble
    Je m’attache
    C’est quoi ce truc
    Un rythme
    Une musique
    Une partie de
    je ne sais pas
    Un jeu anarchique
    Et terriblement en-
    traî-
    nant
    Se livrer à la mer
    comme une folie douce
    et heureuse
    Sur la piste
    En partant n’oublie pas Tes vitamines Ton régulateur d’humeurs (...)