La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 23102

Critique de l’ouvrage Le prix à payer* de Joseph Fadelle

22 janvier 2013, 16:35, par rosi

Vos propos sont largement faussés au sujet de Joseph Fadelle et de ses intentions.
Dire que son livre n’a pas d’argumentation sur sa conversion ? Il s’’agit là d’un roman autobiographique et non d’un essai sur les limites de l’islam.
Penser que sa conversion a été facile est largement erronnée, penser que l’islam autorise de le quitter est également faux.. L’apostasie est punie de mort en islam, le dire ne fait pas de nous des islamophobes, simplement des gens qui savent lire:Coran (4:89) - "Ils souhaitent tant vous voir perdre votre foi comme ils l’ont eux-mêmes perdue, pour que vous soyez tous pareils. Ne formez pas de liaisons avec eux, tant qu’ils ne se seront pas engagés résolument dans la Voie du Seigneur. Mais s’ils optent carrément pour l’apostasie, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez ! Gardez-vous de prendre parmi eux des amis ou des auxiliaires" (je ne citerai qu’un seul verset parmi tant d’autres).

Effectivement, le Coran apprend à ne pas traiter les juifs et chrétiens comem des égaux des musulmans :
Coran (5:51) - " vous qui croyez ! Ne prenez pas les juifs et les chrétiens pour alliés. Ils sont alliés les uns des autres. Quiconque parmi vous les prend pour alliés sera des leurs. Dieu ne guide pas les traîtres."

Vous réduisez sa conversion à une envie de "quitter son environnement familial", à travers votre analyse psychologique de bas étage.
Je suis moi même convertie au christianisme, et pour avoir rencontré Joseph Fadelle, je peux vous affirmer que sa Foi est profonde et que son Amour des musulmans est sincère.
Dialoguer avec des musulmans et dialoguer de l’islam ne veut pas dire se coller des oeillères, oui nous n’avons pas la même conception de la religion, il faut apprendre à s’aimer avec nos différences et ne pas faire semblant d’être pareil ou "d’avoir le même Dieu" pour se sentir plus proche.

Taxer d’islamophobe ou de menteur celui qui a un avis contraire au vôtre revient à fermer la porte au dialogue, sous couvert d’une pseudo tolérance vous démontrez les limites d’un dialogue que tout les musulmans ne sont pas prêts à avoir, car par Essence, ils pensent leur religion supérieure.

Quelles que soient les situations, un musulman ne peut douter, hésiter ni remettre en question un propos quelconque du Coran. Face à une information qui lui paraîtrait intellectuellement inaccessible, par exemple, il se remettra lui même en question, mais pas le Coran.

Le dialogue islamo chrétien doit être basé sur la Sincérité, l’Honnêteté, Joseph Fadelle a le courage de ses opinions, et je le soutiens, et partage avec ferveur son Regard sur le Monde.

Que Dieu le garde dans son Amour et porte encore davantage d’ampleur à son témoignage.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.