La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 23154

Les Sept Dormants d’Éphèse et les "Ahl al-Kahf"

8 mars 2013, 03:28, par Bertrand ESCAFFRE

Salam.

Cite : Le signification de certains éléments n’en demeure pas moins obscure, notamment le sens de l’expression "Gens de la Tablette" (Ahl al-Raqîm) désignant les dormants, l’importance accordée à leur chien, ou encore la raison du mystère entourant leur nombre seul connu de Dieu et de quelques élus - qui, dans la tradition mystique, seraient de hauts théosophes et mystiques ayant su dépasser l’aspect extérieur (zâhir) de la religion pour accéder à son sens vrai et profond (bâtin). [11] Les grands commentateurs du Coran tels que Tabarî, Ibn Kathîr ou encore Fakr al-Dîn Râzî se sont penchés sur la question, sans réussir pour autant à fournir de réponse définitive et étayée.

Fin de cite

C’est simple.

La Tablette est un fragment du Destin. L’Engagement de Dieu envers le Croyant : ce qui est promis se réalise, tandis que ce qui menace peut être évité.

Le chien est fidèle, il sécurise le troupeau.

La tablette ou le bâton, ce bâton est le chien, et nul ne brise la tablette. Dieu promet, c’est.

Le nombre connu de Dieu seul afin que les polémiqueurs aient leur coeur endurci pour le Feu, le nombre connu de Dieu seul pour montrer où est l’essentiel, et où il n’est pas. Comme le lieu. D’ailleurs c’est comme Sinai. Où ? Où ? Et qu’importe ? Où est l’essentiel ? En point de coordonnées x y ou en l’Infini ?

Ca va comme ça, ou il faut un coup de bâton sur la tête ? La Parole suffit. Mais les volontaires du coup de bâton (on les connaît), qu’ils viennent.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.