La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 18510

L’agriculture iranienne : une modernisation inachevée

7 janvier 2012, 16:33, par Viviane

Bonjour,
Sous la note 3), vous mentionnez le problème que rencontre toute la Planète, concernant l’appauvrissement des sols, en raison notamment des intrants utilisés pendant des décennies, ainsi que la pénurie alimentaire. Est-ce que l’Iran a changé sa politique en matière d’engrais et de pesticides ? Dans de nombreux pays (On peut citer par exemple le Brésil, la Chine ou même la France et des pionniers, comme Masanobu Fukuoka "La Révolution d’un seul brin de paille", Bill Mollison pour la permaculture ou Claude Bourguignon chercheur en biologie des sols), étant donné leur difficile survie et une forte demande de produits BIO, de nombreux agriculteurs ont changé leur manière de cultiver et se sont initiés au semis direct sans labours ou à l’agro-foresterie. L’Iran suit-il ces tendances ?

Au Maroc, des collectivités de femmes ont formé des coopératives pour produire l’huile (alimentaire et cosmétique) d’arganier qui est fantastique. Cet arbre est-il aussi cultivé en Iran ?

J’ai eu le plaisir de manger des dattes de la région de Kerman et comme j’ai la passion des semis, j’ai maintenant de petits Phoenix dactylifera. Ayant constaté que le climat de la ville de Kerman connaît des minima de - 8 °C, est-ce que ces palmiers supportent des gelées, car je voudrais éventuellement les planter par la suite dans mon jardin ? J’ai tenté de trouver des informations sur votre site du Ministère de l’agriculture, mais je ne connais pas le persan.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.