La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 17629

Goethe et Hâfez,
la naissance d’un orientalisme de cœur

31 mars 2011, 11:53

Bonjour,
Merci de votre message. Je ne connais malheureusement pas l’auteur de ces vers... Désolée de ne pas pouvoir davantage vous aider.
Cependant, une chose créée par l’homme - ici, un tapis - ne peut jamais en soi être parfaite : l’imparfait qu’est l’homme ne peut créer le parfait - et, en admettant que l’homme et le tapis qu’il a tissé soient parfaits, ils ne le seront que grâce au Créateur qui a créé tout ce qui existe : les fils du tapis, l’intelligence et la dextérité de l’homme qui le tisse, etc. L’idée de "rivalité" entre l’homme et le Créateur est donc exclue dans la vision du monde islamique, car toute perfection provient ultimement du Créateur.
Cordialement
A. Neuve-Eglise

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.