La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 18890

Sir Ahmad Ibn Issâ

21 mars 2012, 22:21, par FGoEEoXHidpFtGbap

Bonsoir, L’Iran pour une fnrcao-iranienne jusqu’alors plus fnrcao qu’Iranienne, c’est le bonheur de de9couvrir e0 20 ans une partie de soi qui s’ignorait. Je m’explique, si mon pe8re est iranien et ma me8re frane7aise (mais ayant ve9cu 8 ans e0 Te9he9ran au moment de la re9volution islamique, et franchement plus iranienne que frane7aise en fait !), j’ai toujours ve9cu en France et on ne m’a ni appris le farsi, ni inculque9 consciemment de sentiment nationaliste ou de culture persane. En conse9quence, mon cf4te9 iranien a toujours plus repre9sente9 une contrainte qu’un atout, surtout au cours de l’adolescence quand on vous explique sans trop de commentaires que vous ne pouvez pas faire comme toutes les autres parce que vous eates la fille d’un Iranien. Et puis viens le temps de l’autonomie, la dimension contraignante d’un pe8re un peu plus fliquard que les autres disparaeet et on re9alise soudain la chance que l’on a de posse9der en soi un tre9sor e0 de9couvrir : une autre culture. Ironie du sort, j’apprends donc ma propre langue en prenant des cours et ce pays me fascine toujours plus. Je n’y suis alle9e qu’une seule fois (en 2004) et bizarrement il me manque, le projet d’y retourner et de parler, parler, parler et encore parler dans cette langue dont je tombe amoureuse est comme un reave. Surprise aussi, c’est par cet apprentissage presque initiatique e0 soi meame que je comprends mille choses sur mon pe8re, ses manies qui m’agae7aient tant et l’e9ducation que j’ai ree7ue. C’est comme un coup de projecteur sur ce qui est e9videmment iranien chez moi et dont je n’avais meame pas conscience. Le voyage tant de9sire9 ne sera pas pour cet e9te9, mais sfbrement le prochain et en attendant je continue e0 chercher, apprendre, comprendre.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.