La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 117417

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

11 décembre 2018, 22:12, par Deroure

On ,soit tout un chacun,devinera ce qu’il en est du vrai de l’analyse préparatoire antérieure aux faits et gestes lorsque l’oeuvre se travaille.Ce dernier mot invalidant plus qu’un peu l’ordre très utile,nècèssaire,indispensable afin d’ètre pret pour agir avec le bloc.Il se fait une statue sur la surface minérale.Par allègement progressif de ce tout limité du morceau de roche.L’esthétique ici commencera à apparaitre plus tard Le plaisir satisfaisant adviendra après plusieurs heures quand une certaine masse du volume aura été retirée. Enlever des morceaux, pas n’importe lesquels, et pas davantage telle est la transformité en temps réel à chaque fois du progressif qui avance jusqu’a la fin.Si c’est un possible possible les outils serviront plus tard, le lendemain.Ce qui n’est plus à continuer annonce la finalité du projet.Car il en existe un.On ne copie pas le résultat final qui n’existe en conséquence pas dans le cerveau avant de commencer.Une paradoxale physique presque précise alliée aux mains du sculpteur.Un chemin qui est souvent inquiétant au tout début ; surement pas plus simple comme s’il s’agissait d’un récit, d’un texte à lire.Proche d’une architecture la statue habite nos rèves les plus extravagants ; elle se laisse habiter ainsi et comme une histoire qui aura duré moins de temps que le temps pour la terminer.Vérité acquise aux meilleurs moments avec la figure façonnée dont on sait qu’elle aurait pu étre forméee autrement.Mais a cet art on est souvent pas trop mécontent.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.