La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 117431

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

13 janvier 2019, 00:31, par Deroure

Comme s’il nous était indispensable de débuter une oeuvre dés le demain matin la nuit portant conseil à tous il ne sera pas possible d’évaluer ce qu’il en est de cette antériorité mentale qui reste toujours invisible en ce qui concerne l’acquis à ne pas toujours négliger de l’apprentissage nous venant des providences.Je redémarre à zéro,dans le vide, dans le rien avec ce nouveau bloc. Sachant pourtant que le maniement des outils fut déjà à de nombreuses reprises tenu en bout de bras. Ce haut du corps du dessus de la ceinture réalise ensemble en un mème élan la réflexion de l’intuition.Ce qui pourrait sembler peu réaliste.Quelques parties font un seul et mème geste.Pas de simplification du couple mains_ intuition pour avancer en finition vers une surface meilleure.On se laisse faire car c’est moins fort que nous.Le trajet parait étre déssiné dans tous les sens et la main droite peut s’affranchir de la commande motrice cartesienne classique.Ce sera trop tot d’en chercher l’initial moment ,ce début du temps lorsque ce phénomène là apparait.On objectera une surface, réalisation géréee que par la main, sans mesurer très précisément avec ce que les yeux regardent.Un clivage qui arrive imprévisible car il y aurait aussi plusieurs moments de durées différentes lors de la réalisation.Cinq ou six phases de fonctionnement mental.La première étant celle du gros venant à enlever.La on en sait peu.Après un peu plus. ET puis davantage jusqu’à l’obtenir ce sixième moment.Le surfaçage final.Moment narcissique le plus plaisant qui s’achève lorsqu’il nous semble que rien ne peut étre modifié au gout du dernier instant.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.