La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 117454

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

21 avril 2019, 13:56, par Deroure

On aura tot fait d’y songer, la pulsion s’exprime d’elle mème car il en va maintenant d’une nécéssité de ne pas réaliser ce" je ne sais pas" que les moralistes affectionnent
avec le subjectif toujours abstrait des discours que nous avons évités d’écouter,voire de lire pour en appliquer les préceptes.l’oeuvre en cours obéit aux mains, lesquelles sont éfférentes aux cerveaux.Il ne suffira pas donc de ne pas sous estimer les éfforts déployés.La, on aurait raison de ne pas avoir trop tord partout à propos des regards presque et mème souvent absents de ceux qui non seulement ne regardent pas les oeuvres(ils ne s’y interessent pas) mais parfois cherchent un temps de travail d’évaluation d’un quelque chose dont on ne doute pas qu’ils le comparent au leur.On n’a que faire de ces visiteurs aveuglés de réel.Polémiquer sur un constat c’est user sa salive en parlant à des sots.Les oeuvres non églisiables sont faites aussi pour nous enjoindre à la critique sociale d’un art qui ressemble bien à ce qui est pris en ces édifices à codes secrets pour les enfants que nous ne sommes plus. Toujours est il qu’une magie artistique se déploie depuis des siècles pour les observateurs laiques autour des oeuvres des fous.Ceux là mème que l’on méprise par indifférence et que l’on cherche en vain à occuper dans les asiles.Il en va d’assitance à la personne comme si les occupés ne pouvaient pas eux aussi se passer d’emploi du temps.La fonction publique dicte sa loi sans la nommer avec ses horaires et ses normes d’ouvertures.Ca commence et ça finit c’est décidé d’avance.Obéissances des proféssorats en tous genres.L’art et y aller ne se joue pas du temps ,il est sensé le fuir et s’y absoudre.Fin d’un conditionnement,fuite devant les injonctions, obeir au soi qui n’est pas un pareil à l’autre telle une recette mimétique copiable.Les époques modernes s’achèvent,on ne serait peut étre que des biologiques pleutres et grégaires comme les abeilles.L’artiste échappe aux controles des pairs et perd son pouvoir de regarder de l’endroit ou on ne le voit pas.Tant mieux.Exposons nous c’est périlleux,style introuvable au delà des mots.Aussi proche que les exibitions des sagesses de jadis.Que les soldats en prennent de la graine.Méfiez vous mon écriture est policée
comme tout le reste aussi.Des années pour s’en défaire.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.