La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 117461

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

6 mai 2019, 06:15, par deroure

Comme en Poésie l’exercice en sculpture sur le bloc engage l’intervenant à réaliser sa parole,son dire pour le pour soi de sa finitude.On aura ce à quoi cette volonté nous mène.Cet isolement recherché en sa verve nécéssaire.Le hasard en mécanique classique n’existe pas.Et nul texte poétique comme nulle statue nous vient ainsi par le jeu des chances et des érreurs.Aucune interaction avec qui que ce soit ou quoique ce soit interferera pendant le parcours.S’il existe un code,seul l’artiste aura à le découvrir et pas de prè programmation possible.Les gestes en obéissances forment le corpus d’un tout évidemment fragile.C’est une façon de s’engager là,au tout de suite dans la nuit des mystères de la conscience.Code de l’invisibilité de ce qui le restera toujours.On objectera l’irréalisé pour y parvenir.En advenant en poésie on joue gros,on advient.La stylisation restera abstraite, comme la polysémie du poème.Chacun ira en parler.Mais l’écrit comme l’architecture resteront, avant méme la législation postérieure dans le temps.Une provocation ! , une vérité, un comportement un contre exemple,rien ne pourra abolir cette acquisition,mème pas quelques jours de vacances.Alors les moyens l’ayant permis, nous nous engagerons à garder notre posture de vérité.Celle là méme que vous nous convoitez.Particulièrment doué pour vivre ses résistances l’ohmemétre mental trichera là ou seront détectés les anomalies,c’est automatique.C’est la loi des longues soliloquies de la réclusion indéfectible utile pour cheminer vers l’art du futur.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.