La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 117469

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

7 juin, 08:14, par Deroure

La folie, si tant est qu’elle doit étre tenue en maitrise de soi après les soins utiles qui est ipséisation accompagnée par le social lors du grand avancement au fil des années, différemment pour chacun qu’il advienne ou pas artiste, nous convoque maintenant que le çà s’exprime et s’accomplit, au réalisme prudent.Les injonctions qui autrefois n’ avaient aucunes prises sur l’enfant sont désormais, est font parties intégrées de la personne comme une prise en main de l’objet.Qu’il soit pictural,modelé ou taillé, le travail antérieur d’éducation de l’individu s’achève avec la méditation lors du repos contemporain des durées pendant lesquelles l’artiste ne pense à rien de spécial, reste simple, ne s’occupe pas à quoique ce soit.Ce retour au silence bien heureux du non agir, de se savoir s’assumer en laissant son corps s’obéir à lui méme en calme indécision, tel est le meilleur bienfait que le patient accepte et vit en son entièreté d’ètre. On déambule tranquille avant la levée du jour.Et ce silence est continuité de la nuit sereine.Le miroir de l’oeuvre reflète l’objet de nos désirs assouvis et ponctue l’agitation intérieure en dissolution apaisante comme un plaisir d’écrire tranfèrè vers un plaisir de se lire.Il en découle une satisfaction qui ’éloigne du narcissisme habituel , celui qui entretenait autrefois une pensée trop insistante et trop obsédante du sujet mal en point.
Car mal en point on le redeviendra avec l’agitation nécéssaire pour continuer.Plus tard au levé du soleil lorsque la ville sortira du noir de sa nuit.Car le noir c’est le lieu dit de nos aspirations comme de nos déceptions ;Les organes des luttes calment l’idée de vouloir exister davantage.Politique d’existence transparente, le saut temporel n’aura pas lieu où aura lieu plus tard.L’artiste à le temps.Mais pas toujours comme une sagesse possible lorsque le soleil dardera .Ecoute petit homme, cette perte qui te fatigue elle t’accompagnera plus lorsque instinctuel la découverte du peu riche d’énergie te fera signe en promenade.Car telle sera ta façon à toi d’exister autant qu’hier, pour des tout à l’heure plus gracieux et plus chaleureux.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.