La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 26772

Abraham, l’“ami de Dieu” et père du monothéisme

29 janvier 2015, 02:57, par Bernard Dupriez

Abraham, ancêtre commun des religions « du livre » (judaïsme, christianisme, islamisme) est mis par l’Éternel devant l’obligation de lui immoler Isaac, son nouveau-né. Il se soumet à un tel sacrifice !
Ayant vu reconnaître sa Toute-puissance dans une telle soumission, l’Éternel montre alors sa Bonté. Il autorise une substitution. Un bélier se trouve justement près de la table de l’autel, pris par les cornes dans la broussaille.

1. Mythe fondateur de la présence divine intérieure, qui ne se maintient que si on lui sacrifie tout ce qui découle de nos actes. Mais elle se trouve là pour guider notre action en vue du Bien.
2. C’est la voix d’une personne autre, supérieure, à qui nul ne peut répondre d’égal à égal, que nous pouvons distinguer en nous, ce qui nous distingue de tout le reste de la « création ».
3. Préfiguration du Calvaire, où ce sera Dieu lui-même qui sera offert en holocauste, pour le salut de l’espèce humaine, que ses fautes ont aveuglée à jamais. Et cette fois, ce sera Lui le substitué, l’agneau du Sacrifice.
4. La société humaine s’éveille à la connaissance de l’esprit en chacun de ses membres. En faisant, par ce mythe, reconnaître à tous comme absolue la conscience de soi, on met fin aux cultes vils (veau d’or et festins).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.