La Revue de Téhéran | Iran



  • Perspective sohrawardienne

    Mohammad-Javad Mohammadi N° 9, août 2006

    A l’occasion du 8 mordad, journée de commémoration à la mémoire de Chahab Al-Dine Yahya Sohrawardi
    Ce fut à Sohrawarde en Azerbaïdjan, province iranienne, riche en doctes et érudits, que naquît, en 1155 (549 de l’hégire), l’un des esprits les plus profonds de la tradition métaphysique iranienne, le philosophe et mystique persan Chahab Al-Dine Yahya Sohrawardi. Avide de connaissance et de savoir, le futur Cheykh-é-Echragh se lança très jeune dans un long voyage qui allait le conduire, à son insu sans (...)



  • La province de Fars, capitale culturelle de l’Iran

    Monireh Borhani
    Traduit par

    Maryam Devolder N° 9, août 2006

    La province de Fars a une superficie de 123 946 kilomètres carrés, soit 7,6% de la superficie totale de l’Iran et compte une population d’environ 4 millions d’habitants. Elle est constituée de 21 circonscriptions comprenant 54 villes et 2989 villages. Avec près de 300 sites historiques, religieux et naturels, c’est la capitale culturelle de l’Iran.
    Chirâz, première ville du département, avec 10 531 kilomètres carrés de superficie et une population de 1 500 000 habitants, est aussi une des plus (...)



  • Savâd-kouh

    Mortéza Johari N° 9, août 2006

    Savad-kouh, situé an nord de l’Iran, au sud de la province du Mazandarân, s’étend sur une superficie de 2441 kilomètres carrés. Cette petite ville jouxte, au nord, la ville de Gaém-Shahr, Firouz-Kouh sur son côté sud, Babol à l’ouest, et à l’est, Sari, le chef-lieu de la région. Elle comprend quatre villes : Pol-é-sefid, Zirab, Shirgah et Alâsht ; mais aussi, de nombreux villages. Pol-é-sefid se trouve au centre de Savad-kouh. A une distance de 55 km de Ghaém-Shahr, à 65 km de Firouz-kouh, Savad-kouh passe (...)



  • le zourkhâneh
    Historique d’un sport traditionnel

    Hossein Kohandani N° 9, août 2006

    Il ne reste aucune trace écrite valable datant de la période préislamique de l’Iran, où il serait question de la pratique du sport Zourkhaneh ; ni dans les épigraphes, ni sur les pierres, ni sur les façades des monuments historiques, ni même sur les divers objets découverts à l’occasion de fouilles archéologiques. Les fragments à valeur informative qui nous sont parvenus, concernant plutôt les victoires militaires et les héros de guerres.
    Néanmoins, certains signes tendent à montrer que ce sport (...)



  • Hassan Hosseini, poète d’Ashourâ

    Rouhollah Hosseini N° 9, août 2006

    Après qui soupirai-je
    Moi qui comme le feu vis en brûlant
    Ni triste ni joyeux
    Ni terre ni univers
    Ni mot ni fond
    Que signifie-je ?
    Pour le chiite fervent qu’est Hassan Hosseini, que signifierait la vie sans amour pour son Imâm, le guide des martyres de Kerbala ; celui dont le courage et le dévouement pour la sauvegarde des valeurs islamiques marquèrent l’histoire du chiisme ? Hosseini est en effet le grand héritier de cette tradition poétique iranienne qui glorifie, depuis le quatrième siècle (...)


  • Au Journal de Téhéran
    Les classiques français et l’Orient

    Félix Lusset N° 9, août 2006

    12 Chahrivar 1315
    3 Septembre 1936
    On trouvera ci-dessous les conclusions générales du cours de M. Lusset, professeur au Lycée de Damas, à l’institut d’Etudes littéraires de Damas. Ainsi présentées, détachées de l’étude qui les a inspirées et des faits qui les justifient, elles pourront paraître manquer de solidité et de cohésion, parce qu’il est impossible de rappeler ici les développements qui les ont précédées. Il ne peut donc s’agir ici que de donner une idée de l’effort qui a été tenté et d’indiquer (...)



  • Ses yeux de Bozorg Alavi

    Ahmad Shâkeri N° 9, août 2006

    Dans la littérature romanesque persane d’après la Révolution constitutionnelle (Mashrouteh), que certains désignent comme la période de la prise de conscience des Iraniens des techniques de la narration de l’histoire ou la période du roman moderne d’Iran, il y avait des avant-gardes qui avaient une vision nouvelle de la littérature. Des écrivains comme Mohammad Ali Jamâl-zâdeh avec "Il était une fois", Sadegh Hedayat avec "La Chouette Aveugle" et Bozorg Alavi avec "Ses Yeux" ont essayé de tracer un (...)



  • L’imam Khomeiny et la Révolution

    Véronique Dousti N° 8, juillet 2006

    A l’occasion du dix-septième anniversaire de la disparition du fondateur de la république islamique d’Iran, la Revue de Téhéran a choisi d’évoquer, en guise de remémoration, la période prérévolutionnaire de la biographie du regretté Imam.
    L’Imam Khomeiny a vu jour le 24 septembre 1902 au sein d’une famille religieuse, dans la ville de Khomein, dans le département Markazi de l’Iran. Son père, le défunt Ayatollah Seyed Mostapha Moussavi fut l’un des contemporains de l’Ayatollah Mirzaï Chirazi. Rouhollah, (...)



  • Le 17ème anniversaire du décès de l’imam Khomeiny

    N° 8, juillet 2006

    "Les mitraillettes n’auraient plus lieu d’être si les plumes étaient au service de Dieu et du peuple".
    Imam KHOMEINY
    Le 4 juin, le mausolée de l’Imam KHOMEINY accueillait de nombreux iraniens pour célébrer le 17ème anniversaire du décès d’un penseur, en même temps guide qui est considéré par beaucoup comme l’un des hommes les plus influents du XXe siècle. Le 4 juin 1989, une foule de quelques millions d’iraniens se réunissait sur le sol qui devait bientôt accueillir le futur mausolée de l’Imam. Le 5 du (...)



  • L’art de la miroiterie

    Maryam Kowssari N° 8, juillet 2006

    L’histoire de la miroiterie en Iran remonte à l’époque Safavide, au règne de Châh-Abbass (1587- 1626 ap.J.C). Le Coran y fait allusion dans la sourate de Youssef, et la légende raconte qu’à l’époque du prophète Suliman, il existait déjà un art de la miroiterie colorée (bleu et vert). C’est avec la découverte du feu que l’homme a appris à fondre les cailloux blancs de la rivière Siliss pour obtenir des globules de verre. La miroiterie fut le premier pas fait par l’homme dans le sens de l’embellissement de son (...)


0 | ... | 2520 | 2530 | 2540 | 2550 | 2560 | 2570 | 2580 | 2590 | 2600 | ... | 2700


Retour haut de page Mensuel culturel iranien en langue française | mail@teheran.ir | ISSN 2008-1944 | Mentions légales| Webmestre@teheran.ir | Plan du site