La Revue de Téhéran | Iran



  • Le lac de sel
    L’autre Grand blanc

    Esfandiar Esfandi N° 3, février 2006

    Que représente pour un non spécialiste, outre l’espoir de localiser l’emplacement exact, au millimètre près, d’un point sur une feuille également millimétrée, l’indication d’une coordonnée espace-temps. Rien, pour ceux d’entre nous qui ont cessé de pratiquer le haut langage des chiffres. Rien, sinon un lointain souvenir de cliquetis de calculette et de froissement fâché de feuilles destinées à la corbeille à papier. Cette image incontournable de nos passés d’écolier est cependant revenue me visiter dans un (...)



  • L’Iran sous l’objectif d’une photographe suisse

    Maaike Bleeker N° 3, février 2006

    Jacqueline Mirsadeghi, originaire de la ville de Bienne, en Suisse, est photographe de profession. En 1992, elle s’installe en Iran, en compagnie de son mari et de ses deux enfants(Leila, alors âgée de 3 ans et demi, Madjid 2 ans.) Depuis, elle a publié ses photos sur la nature et l’architecture traditionnelle de notre pays dans plusieurs éditions et revues iraniennes et étrangères. Aujourd’hui, elle partage son temps entre la Suisse, où ses enfants poursuivent leurs études universitaires et l’Iran (...)



  • Pour la pérennité du vieux bazar iranien

    Ali Najmi
    Traduit par

    Maryam Devolder N° 3, février 2006

    Le bazar iranien fut, depuis toujours, un haut lieu de l’identité culturelle et de l’économie nationale. Il a également joué un rôle actif dans les fluctuations sociales et politiques iraniennes. Il faut en outre ajouter que les Etats-Unis et l’Europe font actuellement preuve d’un intérêt grandissant pour l’établissement et le développement de modèles commerciaux corporatistes proches (toute proportion gardée) du modèle iranien. Il nous est donc paru utile de relayer certaines informations relatives à la (...)



  • Roudaki
    Le père de la littérature persane

    Mohammad-Javad Mohammadi N° 3, février 2006

    Rudaki, grand poète iranien et père de la littérature persane, naquit vers 865 ap. J.C. à Banoj, un petit village près de Samarkand. D’une intelligence exceptionnelle, il apprit le Coran par cœur à l’âge de 8 ans. Doté de multiples talents, il fut également excellent chanteur et musicien, ce qui le conduisit finalement à Boukhara, métropole culturelle et politique de l’époque. Il fut ensuite appelé à la cour du roi samanide Nasr Ebn Ahmad. Promu rapidement poète officiel de la cour, et comblé d’honneurs et (...)



  • Akhavân
    Le souffle épique de la poésie moderne

    Rouhollah Hosseini N° 3, février 2006

    Sur le mont est venu se poser un aigle
    Sans gémissement ni plainte aucune,
    Pendant que le triste soleil se couchait
    Il mit la tête sur une pierre et rendit l’âme
    Cet aigle symbolise le poète Akhavân Sales, le plus classique parmi les Nimaiens. Il naquit en 1928, à Tous (Meched) la ville natale de Ferdowsi, autre grand dont l’influence et le souffle épique marquera fortement la poésie d’Akhavân. Sa vocation de poète se révèle très tôt, et il publie son premier ouvrage, Arghanoun, en 1951, à l’âge de (...)



  • Lettre au Petit Prince

    Naghmeh Rezâï N° 3, février 2006

    Cher petit prince
    Ce soir, je viens de finir de lire ton histoire pour la troisième fois. Je relis ce livre chaque année, et à chacune de mes lectures, je le comprends un peu plus ; mes nouvelles expériences m’aident à mieux te connaître.
    Après le coucher du soleil (qui n’arrive qu’une fois toute les 24 heures sur ma planète) j’ai cherché ton étoile dans le ciel. Mais toutes les étoiles se sont perdues. Le ciel était silencieux. Je me demandais si tu vivais encore là-bas. On n’entendait plus le rire qui (...)


  • Journal de Téhéran
    Art sassanide

    Au Cabinet des médailles de la Bibliothèque Nationale

    N° 3, février 2006

    6 Février 1936, 16 Bahman 1314
    Les fêtes si brillantes du grand poète persan Ferdowsi nous ont familiarisés avec l’art et l’histoire de la Perse du Xe siècle. Mais étudier Ferdowsi, c’est étudier aussi les Sassanides qui, par leurs annales, donnèrent la matière du poème du Chah-Nameh. Voici pourquoi nous voulons contribuer à la connaissance de l’art des Sassanides que nous pouvons admirer à Paris même.
    Il y a dans l’histoire de l’art des périodes où l’art ne concerne que son sol originel, et d’autres (...)



  • Le Mausolée de Sainte Massoumeh à Qom

    M. Jivan N° 3, février 2006

    La ville de Qom, où se trouve le mausolée de la Sainte Fatimeh-al-Massoumeh, est le sanctuaire des pèlerins du monde entier, la terre de la connaissance. Dans ce lieu repose la soeur révérende de l’Imam Reza (A.S.), descendant du Saint Prophète de l’islam.
    Le dôme en or du mausolée est le principal objectif pour des pèlerins. Ces personnes au cœur brisé regagnent du courage en embrassant le zarih (la grille entourant la tombe) ; et les cœurs fatigués retrouvent la joie de vivre dans les balcons vitrés (...)



  • Quand je pense à toi

    Issa Vâleh N° 3, février 2006

    Quand je pense à toi
    Je pense à l’Art, au poétique
    A être au monde, à la solitude
    Je pense au poème, au lyrisme
    Au midi de l’été, au blanc de l’hiver
    Je pense à l’attente, au narcotique
    A l’automne jaune, au printemps clair
    Je pense au limpide, à la musique
    Au bleu du ciel, au vert de la mer
    Je pense au départ, à l’exotique
    Aux moments de bonheur, à l’arbre, à la fleur
    Je pense à l’Amour, au (...)



  • Quand j’étais enfant

    Zahra Ebrâhimzâdeh N° 3, février 2006

    Chaque personne garde des souvenirs en mémoire ; souvenirs sucrés et amers de l’enfance, qui remplissent parfois le cœur d’une petite exultation. La voix des gouttes de la pluie printanière et le moment où l’on nous retrouve après s’être perdu, se répètent toujours dans ces souvenirs.
    Méditer sur l’enfance me rappelle le bleu du ciel qui prend sa source dans les regards chauds de la mère. اa me rappelle les rayons du soleil qui ressemblent aux caresses des mains moelleuses de la mère.
    Je m’abrite en tout (...)


0 | ... | 2610 | 2620 | 2630 | 2640 | 2650 | 2660 | 2670 | 2680 | 2690 | 2700


Retour haut de page Mensuel culturel iranien en langue française | mail@teheran.ir | ISSN 2008-1944 | Mentions légales| Webmestre@teheran.ir | Plan du site