La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 18889

La fille de mon conte

21 mars 2012, 22:16, par wglKzwUvWpHTYAOuH

Bonjour de tout le mondeJe suis amiricain, et je vis e0 Paris. Je vous dandmee donc d’excuser mon Frane7ais, surtout mon orthographe.Je viens de rentrer hier d’Iran, Teheran pour etre precis, apre9s un se9jour de 10 jours. Je voulais vous dire que j’e9tais tre9s agre9ablement surpis par ce pays que je ne trouve maintenant aucun autre mot pour le de9crire que magnifique. Certes les moulas et le re9gime sont apparents dans la rue et sur internet (via la censure), mais audela de cela c’e9tait la surprise totale. De9s le premier contact, ce0d de9s l’aeroport, chaque instant a e9te9 un boulve9rsement. Premie9rement, L’aeroport Khoumeini. De9ja, sur le trajet, mon imagination, influence9e par le matraquage me9diatique occidental, n’a pu produire pour cet endroi autre image que celle d’un sinistre immeuble peuple9 par des barbues et des Burga. A ma grande surprise l’aeroport, ou plutot cet aeroport (car Teheran en a deux, L’autre que je n’ai pas vu est effectivement sinistre selon ce qu’on m’a reconte9) est mode9rne, sophistique9, bien eclaire9, du quel emmanne une chaleurese ambiance d’hospitalite9. Les agents de la police et douane e9taient tres sympatiques et aucun d’eux, au moin ceux que j’ai pu voir, n’avait de barbe.Ma surprise fut encore plus grande quand j’ai rencontre9 et parle9 avec les Iranie9ns. Ma visite, etant de caracte9re professionel, m’a permis, et il est important de le dire, de rencontrer des gens de diffe9rentes couches sociales. Mais mes interlocuteurs principaux e9taient les jeunes gens avec lesquels j’ai travaille9. leur mentalite9, mode vestimentaire et ambitions personelles sont exactement les memes que celles des jeunes d’ici en France ou aux US. J’ai eu l’occasion d’etre invite9 e0 une soire9e prive9e (il n’y a pas de boite de nuit en Iran bien entendu), ou j’ai pu dialoguer longuement avec ces filles et gare7ons que la main de fer des mullas n’a rien pu faire face e0 leurs de9sirs et besoins. J’ai pu aussi de9guster des mets traditionel Iranie9n en buvon un tre9s bon vin de Shiraz, la grande ville du sud du pays.Je vous en dirais plus dans une autre occasion.Sur ce, je vous dis Cheers, and Godspeed.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.