La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 118261

Art brut et la création hors normes des malades mentaux

11 avril, 20:47, par Deroure

Comme en poésie, en sculpture on ne devine pas bien ce qui va advenir. Cela sans doute inscrit ces deux pratiques dans une case de recherche d’un sens d’une sensualité qui engage la dissolution des obsessions diverses parfois envoutantes en tout cas fonctionnant comme une déréalisation des objectivités ordinaires. L’autour, la réalité ne peuvent plus exister aux esprits qui s’absentent, absorbés tels qu’ils sont par la subjectivité du travail cortical lors du travail en oeuvre. Le ça flotte quelque part pour un plus tard qu’il nous faut quitter lorsque une session de sculpture s’achève. Ainsi l’écriture poètique nous enmène ailleurs et déréalise le réel par l’animique recherche oculaire d’un film feuille blanche à qualifier, d’un bloc pierre à construire .La poésie mélodise un signifiant ,la sculpture en donne une forme. Le sujet final obtenu laisse l’artiste seul au bord de ce petit gouffre ou au contraire le transporte vers un haut, un paroxysme qui nourrit bien sa fin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.