La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 18163

Poèmes

12 septembre 2011, 19:17, par Monsif Ouadai Saleh

Merci infiniment chère amie Kathy Dauthuille pour ta lecture et tes appréciations. La pureté anticipe le temps qui oeuvre à fonder les séparations et les limites entre les essences. Elle efface l’angoisse de la dispersion et conduit la vie au-delà des rites à la communion altière du souffle. Dans cet esprit où l’angoisse d’être multiple, divisé, dispersé, cède à l’être-un, sans uniformité, parce que la dilution réduit le détail, je trouve le confluent de toutes les lignes, de toutes les vies, y compris la vie subtile de ton oeuvre, oeuvre que j’apprécie énormément... Cette rectilignité qui contourne tout et qui pénètre tout donne le sens majestueux de la vie. La pureté ne subsume pas la pureté. Elle subsume la vie. La pureté a besoin de la complexité du détail pour que la vie y soit l’apothéose. La pureté est la seule réalité qui monte au ciel avec l’indulgence de la mémoire...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.