La Revue de Téhéran | Iran

Mensuel culturel iranien en langue française

Accueil > ... > Forum 21596

L’empreinte de la culture populaire dans le Masnavi de Djalâl al-Din Roumi

2 novembre 2012, 00:51

j’ai apprecié replonger a mes racines lointaines...

pendant "la guerre d’algerie"les anciens appellaient les gardiens du fort français en arabe phonetiquement l’assas,j’ai compris que ce mot etait deja usité chez les perses du xiieme...A l instar du fier gaulois pour le français de souche,le perse enrubanné devait etre de nos ancetres,nous les "arabes français",car il est vrai que parfois nous souffrons de ne pas connaitre nos origines...vos articles furent comme une aspirine a mon esprit.merci

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.