Rahâ Ekhtiâry

3 articles

  • L’Irak, cœur d’Irânshahr

    Hossein Soltân Zâdeh
    Traduction et adaptation :

    Rahâ Ekhtiâry N° 158, janvier 2019

    La transmission de l’histoire et de la culture iraniennes de l’époque sassanide à l’ère islamique s’est passée sur le territoire qu’on appelle aujourd’hui l’"Irak". Capitale administrative de la dynastie des Sassanides (226-651), l’Irak a plus tard été celle des califes dans ses grandes villes telles que Bassora, Koufa et Bagdad. Il a toujours été un centre de la civilisation et de la culture iraniennes, en rassemblant les élites de tous les domaines. Mais l’Irak ne portait pas ce nom au début et n’était (...)


  • Un bleu si bleu que seule l’écarlate…
    Entretien avec Jean-Pierre Brigaudiot

    Rahâ Ekhtiâry N° 156, novembre 2018

    Jean-Pierre Brigaudiot, artiste et poète français, a exposé ses œuvres récentes à la galerie Saless de Téhéran,
    du 21 au 26 septembre.
    Un bleu si bleu que seule l’écarlate…Tel est le titre de cette exposition
    Le bleu et l’écarlate semblent deux couleurs essentielles dans ces œuvres où la Bible et la culture persane s’entrelacent, cependant que l’association de la peinture et de la poésie créent une atmosphère onirique. Nous avons interviewé Monsieur Brigaudiot pour chercher à mieux comprendre la nature (...)


  • Bibi Khânom,
    première femme satiriste d’Iran

    Rahâ Ekhtiâry N° 147, février 2018

    Au cours des derniers siècles, l’ignorance, la misère, l’analphabétisme, certains éléments culturels, le manque d’hygiène et la pauvreté ont constitué des entraves à l’épanouissement de la femme iranienne. Cependant, la seconde moitié du XIXe siècle a été témoin d’une expansion sans précédent de l’idée de la défense des droits des femmes par certains intellectuels et écrivains iraniens. C’est à cette époque que sort de l’ombre Bibi Khânom Astarâbâdi, une femme éclairée qui prend fait et cause pour les femmes dans (...)