N° 145, décembre 2017


  • Les capitales iraniennes au cours de l’histoire

    Afsaneh Pourmazaheri N° 145, décembre 2017

    C’est bien avant l’islam et dans les bassins de Jaxartes et d’Oxus que les premières communautés de ce qui constituerait ensuite le noyau de la "Perse" se constituèrent. Ces dernières migrèrent graduellement vers l’ouest pour atteindre la Babylonie dans la plaine mésopotamienne. Cette région allait devenir le cœur culturel et politique de leur civilisation. Depuis cet espace, des opérations militaires, à la fois défensives et agressives, furent menées contre les voisins occidentaux à partir de 539 et (...)


  • Le changement de capitale en Iran

    Babak Ershadi N° 145, décembre 2017

    Une capitale est la ville qui est le siège des pouvoirs d’un État. Cette ville s’impose comme le foyer du pouvoir politique et économique, et a souvent une prééminence socioculturelle par rapport aux autres villes du pays. C’est la définition moderne que l’on pourrait donner pour désigner la capitale constitutionnelle d’un état. La notion existe pourtant depuis l’Antiquité, et nous pouvons considérer la Mésopotamie ancienne comme le berceau des premières capitales du monde (comme Ur et Babylone). Le concept (...)


  • Ispahan, la capitale de la Perse à l’époque safavide

    Khadidjeh Nâderi Beni N° 145, décembre 2017

    La fondation d’Ispahan remonte à l’époque préislamique. Dès l’arrivée de l’Islam en Iran, la ville se développa pour devenir un centre important de commerce pour les musulmans. Célèbre surtout pour ses monuments, mosquées et palais, cette ville attire toujours de nombreux touristes iraniens et étrangers. Durant son histoire, Ispahan a été choisie à deux reprises comme la capitale iranienne : au XIe siècle par les Seldjoukides et à la fin du XVIe siècle par les Safavides. Avec l’installation de la cour (...)


  • Marâgheh,
    La capitale des rois sans capitale

    Saeid Khânâbâdi N° 145, décembre 2017

    Au milieu du XIIIe siècle, alors que Saint Louis rentre en France après sa lourde défaite à la septième Croisade contre les Mamlouks et au moment où Marco Polo, le futur émissaire au palais de Kubilaï Ghaan en Chine, vient de naître dans une famille de commerçants vénitiens, Mongo Ghaan ordonne au Haut Conseil des princes mongols de nommer Hulagu, le petit-fils de Gengis Khan, à la tête d’une armée de 300 000 soldats. L’objectif est alors de reconquérir l’Iran, de mettre fin à la légende ismaélienne de (...)


  • Téhéran, de ses origines jusqu’à aujourd’hui

    Marzieh Khazâyi N° 145, décembre 2017

    La capitale d’un pays est la ville la plus importante de ce pays d’un point de vue politique et administratif, ainsi que bien souvent, d’un point de vue économique. Autrement dit, “elle représente l’autorité, la légitimité et la souveraineté” d’un pays. La ville de Téhéran, capitale de l’Iran est, avec ses 8 429 807 habitants et ses 686 km2 de superficie, le plus grand centre commercial du pays et l’une des plus importantes capitales du plus grand continent du monde, l’Asie. Depuis qu’elle est la capitale, (...)


  • Tabriz 1137-1548
    Capitale de sept dynasties

    Babak Ershadi N° 145, décembre 2017

    Selon le recensement national de 2016, la population de Tabriz s’élevait à 1 558 693 âmes (contre 1 494 998 en 2011), ce qui fait de Tabriz la sixième ville la plus peuplée de l’Iran, après Téhéran, Mashhad, Ispahan, Karaj et Shirâz. Tabriz est la capitale de la province de l’Azerbaïdjan de l’Est, l’une des quatre provinces azéries du Nord-ouest iranien. Sa population égale à peu près celle des trois autres chefs-lieux des provinces azéries réunies (Oroumiyeh, Ardebil et Zanjân). Depuis très longtemps, Tabriz (...)


  • Suse, la capitale du monde

    Shahâb Vahdati N° 145, décembre 2017

    Située dans le sud-ouest de l’Iran, au pied des montagnes Zagros, à 250 km à l’est du fleuve Tigre, l’une des plus anciennes villes du monde, Suse, fut le centre religieux et la capitale de l’ancien royaume d’Elam ainsi que l’une des capitales des Achéménides. Aujourd’hui encore, elle possède des chefs-d’œuvre des arts élamite et achéménide. La ville historique est maintenant un site archéologique situé aux abords de la ville moderne de Suse (Shûsh).
    La vieille ville de Suse a fait l’objet de fouilles dès la (...)


  • Zahra Shafie
    Une artiste iranienne en résidence à la Cité internationale des arts à Paris
    Un monde dans le monde, peinture-peinture

    Jean-Pierre Brigaudiot N° 145, décembre 2017

    Zahra Shafie (1986, Téhéran) est une jeune artiste peintre iranienne. Elle a fait des études artistiques à Téhéran entre 2003 et 2010 ; elle se consacre désormais à sa peinture et expose principalement à Téhéran, où elle vit. Expositions personnelles et expositions de groupe se succèdent dans son CV, ceci dans de bonnes galeries, ce qui témoigne d’une activité artistique intense et d’une bonne réception de son œuvre par le monde de l’art à Téhéran mais aussi hors Iran ; en témoigne cette résidence à la Cité (...)


  • Khayyâm et Abul-’Alâ al-Ma’ari étaient-ils hérétiques ?
    Critique de l’article intitulé : ‘‘Un regard sur les deux hérétiques Abul’Alâ al-Ma’âri et Khayyâm ‘‘
    (2ème partie)

    Jafar Aghayani-Chavoshi N° 145, décembre 2017

    Cet article est la seconde partie d’une étude critique d’un article intitulé ‘‘Un regard sur deux hérétiques : Abul’Alâ al-Ma’âri et Khayyâm ‘‘ coécrit par Fardin Shirvâni et Hassan Shâyegân et publié dans le numéro 74-75 de Roudaki (revue consacrée à l’art et la littérature publiée en langue persane à Téhéran).
    Dans le présent article, nous allons reprendre notre critique de l’article intitulé ‘‘Un regard sur deux hérétiques : Abul’Alâ al-Ma’âri et Khayyâm ‘‘ coécrit par Fardin Shirvâni et Hassan Shâyegân et publié (...)


  • Mohammad-Rezâ Bâyrâmi :
    écrivain de la guerre et de la nature

    Arefeh Hedjazi N° 145, décembre 2017

    Mohammad-Rezâ Bâyrâmi est sans conteste l’un des auteurs iraniens les plus prolifiques de la génération actuelle. Il est connu autant pour son œuvre du terroir et son écriture de la vie paysanne, dont il réinvente le traitement littéraire et le genre en Iran, que pour son traitement de la guerre, basé notamment sur ses propres souvenirs. Il est également l’auteur de plusieurs biographies romancées des martyrs de la guerre Iran-Irak, dans des œuvres qui dépassent l’hagiographie pour dessiner un portrait (...)


  • Poèmes

    Brumoire N° 145, décembre 2017

    Berceau
    Etoile du Pôle, qui sur d’âpres glaces chuintes, Comme tu t’éclabousses sous mes yeux plissés, J’aperçois le secret d’une origine ceinte Dans le crépitement de ta lave hérissée, De ta mousse glacée et de tes métaux bleus. Ta vieille énergie éclaire un réseau de bourses Qui rayonnent dans le firmament globuleux, Et d’étoile en étoile relie la Grande Ourse Aux bois du Nord ! Le bois des comètes scintille, Firmament profond, sur ta large voile brune, Entre les Pluton dont ta coupole est sertie, Entre les (...)