N° 128, juillet 2016


  • Les religions
    iraniennes anciennes

    Afsaneh Pourmazaheri N° 128, juillet 2016

    Aujourd’hui, près de 95 % des Iraniens appartiennent à la branche chiite de l’islam, la religion officielle de l’Etat, et environ 4,4% à ses branches sunnite et soufie. Le 0,6 % restant regroupe des minorités religieuses non islamiques tels que les mandéens, les yarsanis, les zoroastriens, les juifs et les chrétiens. Les trois dernières religions minoritaires sont officiellement reconnues et protégées, et détiennent même des sièges au parlement iranien. On le sait, le zoroastrisme fut un temps la (...)


  • La religion de l’Élam

    Babak Ershadi N° 128, juillet 2016

    Histoire
    Notre connaissance de l’histoire élamite reste très largement fragmentaire, la reconstitution se basant principalement sur les sources de leurs voisins mésopotamiens.
    L’histoire de l’Élam est traditionnellement L’histoire de l’Élam est traditionnellement divisée en quatre périodes, s’étendant sur plus de deux millénaires : A) Période proto-élamite (de 3200 à 2700 av. J.-C.) : à Suse, la période proto-élamite se termine par l’établissement de la dynastie d’Awan. B) Période paléo-élamite (de 2700 à (...)


  • Qui est Mehr ?

    Gilles Lanneau N° 128, juillet 2016

    Il est né dans une grotte, un 25 décembre, fut entouré par des bergers, accomplit des miracles, un sacrifice, s’envola vers les cieux.
    Vous croyez connaître la réponse...
    Non, vous avez faux ! Allons plus loin.
    Son sacrifice sera celui d’un taureau blanc, son envol sera conduit par des chevaux ailés. Quant à son origine, elle est incalculable. Sa première mention remonte à 1340 avant notre ère, environ, gravée sous un nom différent. Elle officialisait un accord de paix entre deux royaumes, dans la (...)


  • Religions et dynasties au pouvoir
    en Iran Antique

    Shahâb Vahdati N° 128, juillet 2016

    L’ancienne religion des tribus iraniennes
    L’ancienne séparation entre les tribus iraniennes et indiennes a probablement eu lieu au cours du deuxième millénaire av. J.-C. Jusqu’à cette époque, les croyances religieuses et la langue de ces deux groupes tribaux étaient similaires. Une certaine idée de l’ancienne religion des Iraniens peut être donnée par la religion védique indienne.
    L’Avestâ comporte des indications sur le culte des esprits des ancêtres (fravashi, qui devient plus tard fravahr). Comme les (...)


  • La notion d’attente
    chez les zoroastriens

    Marzieh Khazâyi N° 128, juillet 2016

    La question de l’attente est aussi ancienne que l’homme lui-même. Des études étymologiques ont montré qu’en tant que signifiant, cette notion a des signifiés communs avec le terme "espoir". En outre, ce mot, quelle que soit la langue dans laquelle il est exprimé, recouvre deux sens distincts : l’immobilité d’un côté, et l’espérance, et donc un certain mouvement, de l’autre. Dans le domaine religieux, ce dernier sens suggère la venue d’un sauveur et d’une finalité paradisiaque pour l’homme. Dans cet article, (...)


  • Djashn-e sadeh,
    fête de la tradition zoroastrienne
    célébrant l’apparition du feu

    Mireille Ferreira N° 128, juillet 2016

    Chaque année, 100 jours avant Norouz, le Nouvel An iranien, a lieu Djashn-e sadeh, la Fête du feu, tradition héritée de la religion zoroastrienne, antérieure à l’arrivée de l’islam en Iran (de djashn, qui signifie fête en persan et sad, le nombre 100, car cette fête est célébrée 100 jours et 100 nuits avant Norouz, dans les villes d’Iran où est encore présente cette communauté). Célébrant la lumière et le soleil, elle est la plus grande fête iranienne avec Norouz.
    On vient y retrouver le feu offert par Dieu (...)


  • Ô Anâhid ! La déesse aryenne*

    Saeid Khânâbâdi N° 128, juillet 2016

    Ô Anâhid ! Toi que j’adore ! La déesse immaculée, la plus clémente, la plus puissante ! Fais de moi le plus grand des souverains du monde. Aide-moi à vaincre les tyrans, à dompter les démons, à triompher de l’armée d’Ahriman. Fais-moi devenir le grand roi de tous les hommes de la terre. Accorde-moi un royaume qu’après moi, tu n’accorderas plus jamais à nul autre. Certes, tu es la plus généreuse !
    Je suis Houshang ! Le fils de Siyâmak, le fils de Keyomars ! Je suis le roi des peuples Aryens. Le grand roi des (...)


  • ART PARIS 2016
    Grand Palais, 31 mars - 3 avril
    Une foire d’art comme phénomène du marché

    Jean-Pierre Brigaudiot N° 128, juillet 2016

    Des salons artistiques aux foires d’art
    Paris est indéniablement une capitale des arts et de la culture ; l’offre est immense dans tous les domaines, que ce soit celui de l’art moderne et contemporain ou celui de l’histoire des arts, de la danse, du théâtre, du cirque, du cinéma... Les foires d’art pullulent et se succèdent à un rythme effréné. Autrefois, et jusqu’aux années soixante du siècle passé, les grandes manifestations artistiques étaient plutôt des biennales et des salons d’art, les uns aux (...)


  • Le Jardin du livre
    La plus grande librairie du monde à Téhéran

    Babak Ershadi N° 128, juillet 2016

    Téhéran s’impatiente en attendant de se doter de la plus grande librairie du monde. Le parrain du projet, la Mairie de Téhéran, avait annoncé initialement que le « Jardin du Livre » serait inauguré en automne 2015, mais la prolongation des travaux pour des raisons techniques l’a retardé d’abord à mai 2016, puis à février 2017.
    L’idée de la création d’un « Jardin du livre » a été présentée en 2004 à la Mairie de Téhéran par Ali Akbar Ash’ari, alors président de l’Organisation des Archives et de la Bibliothèque (...)


  • HISTOIRE PRATIQUE DU SECTEUR PETROLIER
    ET GAZIER IRANIEN
    Résumé de la conférence donnée à Paris par Pierre Fabiani, dans les locaux de l’IREMMO (Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée et Moyen-Orient) le 21 janvier 2016

    Mireille Ferreira N° 128, juillet 2016

    Clément Therme, membre de l’IREMMO, chercheur associé à l’EHESS et chargé d’enseignement à l’Institut d’études politiques de Paris, introduit cette conférence
    Actuellement représentant du GEP (Groupement des entreprises et des professionnels des hydrocarbures et des énergies connexes) qui regroupe aujourd’hui 250 entreprises du secteur parapétrolier, Pierre Fabiani est actif dans le secteur pétrolier depuis 1973. Représentant de la firme pétrolière française Total en Iran de 2004 à 2008, c’est en 1974 (...)


  • Présentation de l’écrivain
    Farhâd Hassanzâdeh

    Samirâ Fâzel N° 128, juillet 2016

    Né le 9 avril 1962 à Âbâdân, dans la province du Khouzestân au sud-ouest de l’Iran, Farhâd Hassanzâdeh est un écrivain et journaliste qui écrit surtout pour un public jeune et adolescent, même s’il est également l’auteur de plusieurs ouvrages destinés aux adultes. Dès sa jeunesse, il commence à composer des nouvelles et des pièces de théâtre. Les années de guerre et son émigration à Téhéran le contraignent à faire une pause de plusieurs années qui contribuent à l’élaboration de son style.
    Deux ans après la fin (...)


  • Nouvelles sacrées (XXXI)
    L’opération Ramadan

    Khadidjeh Nâderi Beni N° 128, juillet 2016

    Suite à la prise de la ville de Khorramshahr, Saddam Hussein tente de mettre fin à la guerre sous prétexte de vastes assauts sionistes contre le Liban. Le fait est que l’Irak a des ambitions territoriales au départ relativement simples quant à l’Iran – il s’agit d’occuper et d’annexer les plus importantes zones gazo-pétrolières iraniennes -, objectif que Saddam estime atteignable à la victoire de la Révolution islamique et la désorganisation notamment de l’armée iranienne. Ainsi, l’objectif territorial (...)


  • La ville*

    Traduit par :
    Nikou Ghâssemi
    Ebrâhim Salimi Kouchi

    Ali Khoddâmi N° 128, juillet 2016

    Ebrâhim Salimi Kouchi
    Le soleil brûlant du sud avait réchauffé la terre. A perte de vue, il y avait le désert. Ni village, ni arbre, ni verdure.
    Une vapeur chaude s’élevait de la terre. La chaleur du soleil étouffait l’homme. Djâber jeta un coup d’œil au ciel. La lumière du soleil brûla ses yeux irrités par la sueur qui s’y glissait. Il baissa la tête.
    Frottant ses yeux de ses doigts noirs et calleux, il cria une nouvelle fois à son âne avec fureur et indignation :
    Bon sang ! C’est encore le matin, (...)


  • Alzheimer

    Khalid EL Morabethi N° 128, juillet 2016

    Alzheimer fait le tour de la table Entièrement nu et avant de se laver le visage, Car il hait sa nature, ses vêtements et les anniversaires, il ne voudrait pas savoir son âge, Alzheimer veut être piano, Non pas un vieil homme méchant mais piano, Non pas un grand-père qui attend son petit déjeuner mais piano, Non pas un grand-père qui attend un coup de fil de sa fille mais piano, Non pas le chaos mais piano, Juste pour savoir ce qui se passera quand monsieur noir jouera la première note, (...)