N° 68, juillet 2011

Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée


Babak Ershadi


Eglise de saint Thaddée ou « Ghareh Kelissâ »
Photo : Ali Farnâm

Le roi d’Arménie, Sanatruk (en latin, Sanatrocès) tomba grièvement malade, et ses médecins ne trouvèrent aucun remède à son mal.

Le roi avait entendu dire qu’un prophète était apparu à Bethléem en Palestine, et qu’il avait guéri les malades, rendu la vue aux aveugles et revivifié les morts. Il envoya donc ses hommes en Palestine pour trouver un apôtre de ce nouveau prophète afin qu’il vienne le sauver de la mort. Ainsi, Thaddée (Jude, selon la tradition latine) se rendit en Arménie vers l’an 40 de l’ère chrétienne.

A cette époque-là, l’Arménie était un pays soumis à l’Empire Sassanide. Le mithraïsme était la religion de la plupart des habitants de l’Arménie, mais il y avait parmi eux de nombreux zoroastriens.

Thaddée guérit le roi qui lui permit de propager sa religion dans son pays. Beaucoup de gens se convertirent alors au christianisme, parmi lesquels la fille du roi, Sandusht.

Après avoir vu le nombre des chrétiens augmenter dans son royaume, le roi décida d’en finir et de marquer l’arrêt du développement de cette nouvelle religion dans son royaume. Il massacra un grand nombre de chrétiens dans un endroit où se trouve aujourd’hui le monastère de saint Thaddée : parmi les victimes dont le nombre serait, selon la tradition arménienne, de 3500, figuraient saint Thaddée et la fille du roi, Sandusht.

Suite à cet événement et après la mort de Sanatruk, le christianisme se développa rapidement en Arménie, de sorte qu’au début du IVe siècle de l’ère chrétienne et sous le règne des gouverneurs sassanides, le nombre des chrétiens avait considérablement augmenté en Arménie. En 302 de l’ère chrétienne, le christianisme devint la religion officielle du royaume. En souvenir du martyre du saint Thaddée et de Sandusht, les Arméniens édifièrent l’église de saint Thaddée ou « Ghara Kelissa » à l’endroit où saint Thaddée se réfugia et construisit la première église du christianisme, avant d’être tué par les hommes du roi.

* * *

Saint-Thaddée (en persan : Ghareh Kelissâ) est un monastère arménien situé dans la province d’Azerbaïdjan de l’Ouest, à côté de Tchâldorân, à une vingtaine de kilomètres de Mâkou.

Le monastère de saint Thaddée est, selon certaines sources chrétiennes, l’une des premières églises fondées par les apôtres de Jésus Christ.

Selon la tradition arménienne, le monastère daterait de l’an 66 de l’ère chrétienne et aurait été érigé par Saint Thaddée en personne. Toujours selon la tradition, Simon et lui-même y auraient été enterrés après avoir été assassinés, comme nous l’avons évoqué, avec plus de 3500 personnes.

Vue intérieure de l’église de saint Thaddée
Photo : Nicola e Pina

En 1329, l’église fut reconstruite sous sa forme actuelle, après qu’un tremblement de terre eut détruit sa structure en 1319. Au XIXe siècle, le prince qâdjâr ’Abbâs Mirzâ aida également à sa rénovation et à sa restauration.

Le monastère se situe à près de 2000 mètres d’altitude, sur de hauts plateaux arides et majestueux. Ce lieu, autrefois très fréquenté, est aujourd’hui souvent vide, mais pas abandonné. Depuis plus d’un demi-siècle, un pèlerinage en l’honneur de saint Thaddée est organisé. Chaque été, fin juillet, des milliers de chrétiens viennent y célébrer leur foi.

Le complexe monastique figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, aux côtés des monastères Saint-Stepanos et de Sainte-Mère-de-Dieu de Dzordzor, situés dans la même région.

Le pèlerinage annuel de saint Thaddée

Chaque année, du 23 au 26 juillet, des pèlerins majoritairement arméniens viennent visiter le monastère de saint Thaddée pour commémorer son martyre. A cette occasion, des cérémonies spéciales ont lieu dans le monastère Ghara Kelissa. Parmi les pèlerins figurent un grand nombre d’Arméniens d’Iran mais aussi d’Arméniens venus des pays voisins.

Des pèlerins venus de Tabriz, d’Oroumieh, de Téhéran, d’Ispahan et d’autres villes iraniennes, s’y rendent souvent en famille. Des familles catholiques et des adeptes de l’église assyrienne participent aussi, bien qu’assez rarement, aux cérémonies du pèlerinage de saint Thaddée.

Le baptême des jeunes enfants est l’une des parties la plus importante des cérémonies. De nombreuses familles souhaitent que leurs enfants soient baptisés dans l’église, considérée comme l’une des plus anciennes de l’histoire du christianisme afin de, selon certaines croyances, recevoir plus de bénédictions du Ciel.

Les familles qui viennent en pèlerinage au monastère de saint Thaddée y demeurent souvent trois jours. Cependant, certaines venant de très loin préfèrent y rester un peu plus. Par contre, les familles qui viennent des villes plus proches pour faire le pèlerinage de Ghara Kelissa peuvent y rester une seule journée pour assister seulement aux cérémonies principales.


Visites: 3082

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



17 Messages

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 9 mai 2013 00:41, par Thaddée PEROTTI

    Ma mère d’origine polonaise, donc très pieuse, m’a baptisé Thaddée du nom du saint très vénéré en Pologne, Tadeüsz en polonais. La mère de mon épouse qui est d’origine colombienne priait ce saint tous les jours devant sa statue qu’elle avait dans sa cuisine. En amérique latine, saint Thaddée se nomme san tadeo, el santo olvidiado (le saint oublié). Les sud-américains le considèrent comme le saint des causes désespérées.

    San Tadeo est aussi très connu et prié en Italie. Il n’y a qu’en France qu’il n’est pas connu. Je pense que les mères françaises l’ont boudé à cause du risque de confusion avec Judas l’Iscariote.
    J’aimerai bien aller en pélerinage sur les lieux de son martyre du 23 au 26 juillet.
    Je le célèbrerai aussi le jour de sa fête tous les ans, le 28 octobre.

    repondre message

    • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 5 juillet 2015 01:09, par Serge Abraham Thaddée

      Salut, je me nomme aussi Serge Abraham Thaddée, et je suis ému d’un voir un autre Thaddée que moi et j’aimerai beaucoup (si sa ne t gêne) faire ta connaissance
      voici mon émail sathadde@gmail.com ou vous pouvez m’ajouter sur Facebook je me suis inscrit sous le nom thaddeus serguei...

      Merci

      repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 27 octobre 2014 07:42, par M.H.SOULIER

    Bonjour.

    Je suis française, chrétienne, et je pratique le culte melkite (église grecque catholique). Je m’intéresse particulièrement au christianisme des premiers siècles (histoire, construction dogmatique, littérature patristique, architecture, iconographie ...) et de manière plus générale à toute la tradition chrétienne orientale.
    C’est une recherche relative au monastère de saint Thaddée qui m’a amenée à votre site.
    Si cela est possible, merci de bien vouloir m’adresser vos lettres ou publications électroniques.

    Avec mes remerciements. M.H.Soulier

    repondre message

    • Bonjour vous pouvez regarder le Samedi 1er novembre 2014 sur France 2
      de 10h30 à 11h00 - sur France 2.
      Émission « St Thaddée en Iran : le pèlerinage millénaire »
      Deuxième volet d’une série de 5 documentaires consacrés aux chrétiens en Iran.
      Selon la Tradition de l’Eglise Apostolique Arménienne, l’apôtre saint Thaddée a été le premier évangélisateur de l’Arménie. Persécuté et martyrisé, il a été enterré dans les montagnes situées au Nord de l’Iran d’aujourd’hui.
      Dès les premiers siècles sa tombe est devenue l’un des principaux lieux de pèlerinage du peuple Arménien. Le magnifique monastère a eu un fort rayonnement jusqu’au génocide de 1915. Il était considéré comme une deuxième Etchmiadzine (la ville sainte).
      Depuis 60 ans, malgré la disparition des moines, le pèlerinage a repris dans ce monastère classé patrimoine mondial de l’UNESCO. Pendant trois jours, les arméniens d’Iran, d’Arménie et du monde entier viennent camper autour du lieu saint. Les croyants viennent prier, confier leurs joies et leurs peines à l’Apôtre. Mais ils vivent aussi une fraternité dans un climat exceptionnel où les femmes peuvent retirer le voile islamique et vivre les traditions arméniennes. C’est une véritable terre chrétienne en terre d’Islam

      Avec la participation de :
      - Mgr Krikor Tchifdjian, évêque arménien de Tabriz (Iran)
      - Kéram Kévonian, Terre et Culture
      - Père Houssik Sargsyan
      - Les fidèles arméniens d’Iran.

      Documentaire coécrit par Thomas Wallut et Michel Carrier.

      Réalisation : Michel Carrier.

      repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 1er novembre 2014 15:53, par jbricault@voila.fr

    Bonjour ,
    Je souhaite savoir où se situe le monastère de St Thadéé par rapport à Maku (distance et orientation..)ainsi que le nombre et la localisation des Arméniens vivant encore dans L’Ouest de la province iranienne d’Azerbaidjan.

    Merci de votre réponse.

    Jacques BRICAULT ( FRANCE)

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 3 décembre 2014 02:18, par Simon Berberyan

    Merci beaucoup, je dois faire un travail pour l’école et ton ouvrage ma grandement aidé. Merci encore !

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 5 juillet 2015 01:09, par Serge Abraham Thaddée

    je suis vraiment touché.... avant, je ne connaissais pas du tout l’histoire de mon nom, et dire qu’il a contribué à l’expansion du christianisme, je ferais tout pour visiter ce monastère... vraiment merci

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 10 janvier 2016 08:10, par kasparian elie

    je m’appelle Elie Kasparian = Yeghya kasparian anciennement Elie Esfahani , né ( Iranien et chauvin )le 5/02/1953
    à Beyrouth ( LIBAN ) ( Aujourd’hui Belge et fier de l’être )mes parents nés en Syrie , et mes grands parents
    rescapés du génocide - - Arrière grand père (Kaspar ) enterré à Moussoul en Irak dans le parque de
    l’église ( rare pour un laïque ).
    N.B J’aime l’Iran , j’aime la Syrie , j’aime le Liban et j’embrasse le sol de ma Belgique .
    Formations : Baccalauréat + Ingénieur civil ( polytechnicien de l’Université libre de Bruxelles )
    + un master à Solvay business school = licence spéciale en gestion d’entreprise (3° Cycle )

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 15 février 2016 09:06, par noëlle montacq-velten

    J’ai visité St Thaddée en 1969 ou 1970. J’avais alors un beau livre d’art sur l’Iran avec photos en couleurs dont les premières pages montraient Saint-Thaddée, ainsi que les habitants du village. J’ai perdu ce livre et désirerais vivement le retrouver. Le connaissez-vous ? Savez-vous comment je peux me le procurer ?Merci beaucoup !

    repondre message

    • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 29 mai 2016 15:30, par anais_k81@yahoo.fr

      Bonjour Nöelle
      Je viens de lire votre message. Je ne sais si vous habitez sur Paris, mais il existe une grande librairie dans le quartier latin, pas très loin de la Sorbonne et près du Jardin de Luxembourg qui s’appelle

      1.Librairie Orientale H. Samuelian : Adresse : 51 Rue Monsieur le Prince, 75006 Paris Téléphone :01 43 26 88 65. Horaires d’ouverture Mardi au Vendredi, de 11 heures à 12 h 45 et de 14 heures à 18 h 30
      Samedi de 14 heures à 18 h 30. Métro Luxembourg.
      Site internet : www.armenweb.com
      Crée par Hrand Samuelian en 1930, elle attire depuis 85 ans amateurs et érudits, aussi bien que des curieux en tout genre.
      Elle propose des éditions anciennes sur l’Orient ainsi que des ouvrages en provenance d’Arménie, des récits d’orientalistes et d’explorateurs et un grand choix de livres actuels, anciens et épuisés !

      2. Il existe aussi une librairie iranienne : Librairie Utopiran Naakojaa située au 89 Rue du Ruisseau 75018 PARIS. Téléphone : 0172408440 .
      Site web : www.naakojaa.com. Métro Porte de Clignancourt. Horaires d’ouverture : Tous les jours de 11:00–19:00 Elle est spécialisée dans le monde iranien.
      J’espère que ces renseignements vous seront utiles pour trouver ce livre d’art que vous cherchez.
      Cordialement
      Anais

      repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 19 mars 2016 07:43, par bastide philippe

    Un petit mot pour la communauté arménienne Irannienne. A ceux qui ont pu connaître le compagnon tailleur de pierre Jean Martin, il vient décéder il y a quelques semaines seulement .Un hommage lui sera rendu par les compagnons à l’ascension pour notre congrée annuel qui se tient à Rodez. Jean Martin à participer à la restauration du monastère saint Thaddee et en a toujours parlé avec passion.
    Je suis mois même compagnon tailleur de pierre et envisage peut être de me rendre au printemps en Iran, est il facile de ce rendre sur place et y loge ?

    repondre message

  • Article très complet.
    Je souhaite visiter ce monastère, puis Saint Stéphanos de Djoulfa, pouvez-vous m’indiquer où loger pour une nuit.
    L’essentiel est la propreté.
    Merci

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 13 août 2017 03:45, par GASPARIAN HERVE

    bonjour
    je serais en iran du 5 septembre au 3octobre 2017
    pour venir visiter les monasteres armeniens....est ce difficile ?
    CAR JE SERAIS VERS tabriz
    MERCI DE VOTRE REPONSE
    THANK YOU

    repondre message

  • Le pèlerinage annuel au monastère arménien de saint Thaddée 13 août 2017 03:47, par GASPARIAN HERVE

    JE VOUDRAIS EGALEMENT RENCONTRER LA COMMUNAUTE ARMENIENNE DE TABRIZ ET OURMIAH

    repondre message