Je colle un coquillage dur

A mon oreille et puis

J’entends la mer qui murmure

Je voyage vers mon enfance

Quand je marchais en cadence

Dans le sable mouillé

Du rivage de la Caspienne

Où je brouillais

Mes petits châteaux douillets.

 

Mon père était marin

Il possédait un filet

Effilé

Avec lequel il gagnait son pain.

Sur son visage ridé

Je sentais quelques vaguelettes

Dans ses yeux bridés

Deux toiles de sa goélette.

 

Toute mon enfance a fui

Avec les fables maritimes

Qu’il me narrait chaque nuit :

Celle de l’étoile orgueilleuse

Qui se voit dans l’eau bleue

Et se trouve merveilleuse.

Elle descend une fois

Pour se regarder dans la mer

Elle y tombe et se noie

 

On l’appelle alors “Etoile de mer”.

Celle du cheval maladroit

Qui veut découvrir le monde

Sans respecter les lois

Enfin un jour il se campe

Il veut sauter par-dessus la mer

Il y tombe et se noie

On l’appelle alors " Hippocampe".

Celle de la tortue ancienne

Qui désire rajeunir

En cherchant un élixir

Et trouve la mer Caspienne.

Mais ladite tortue

Qui en a trop bu

Devient minuscule dans l’eau

On l’appelle alors" Escargot ".

J’ai connu ainsi

Depuis les nuits noires

La mer et tous ses récits

Excepté la dernière fable

Que j’ai trouvée un jour

Dissimulée dans le sable.

Il était une fois une huître cassée

Gémissante sur la plage

Qui regrettait son passé :

Je n’ai pas tourné sept fois

Ma langue dans ma bouche

Avant de parler et me voilà !

Il faut que je tranche

Cette longue langue tendue

Etant donné que j’ai perdu

Ma petite perle blanche !

Est-ce que quelqu’un l’a vue

Demandait-elle en soupirant

Et peu après, elle s’est tue.

La perle ! J’ai crié en courant vers chez moi

Et j’ai demandé à mon papa

Quelle était son histoire ?

Je voudrais la connaître.

Et il m’a dit :

 

" Chaque homme a une perle unique

Qu’il trouvera pour sa vie.

J’ai trouvé la mienne

Ici, sur la terre

Pas au fond de la Caspienne ",

Et il a montré ma mère.

 

Où se trouve ma perle ?

Je le demande quelques fois

A mon poisson rouge

Il répond, car ses lèvres bougent

Mais je n’entends pas sa voix.

Où se trouve ma perle ?

Je demande à un merle

Qui perche sur une branche

S’il a vu ma perle

Mais il me montre

Un flocon de neige blanche.

 

Où se trouve ma perle ?

Après mes recherches enfantines

Au bout de quelques années

J’ai enfin trouvé ma perle fine.

Ma perle habite désormais

Dans la nacre de mon cœur

Sans sa présence, je meurs

Alors, je n’en parle plus.

Hosanna ! Je suis en extase

Devant ma perle immaculée

Qui s’appelle … … ...


Visites: 559

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.