N° 162, mai 2019

La Grande mosquée de Qazvin


Arash Khalili


La Grande mosquée de Qazvin est l’une des mosquées les plus anciennes de l’Iran.

La Grande mosquée de Qazvin est l’une des plus anciennes mosquées du vendredi en Iran. Elle fut construite sur les fondations d’un temple de feu (âtashkadeh) sassanide. L’édifice actuel compte divers ajouts et réparations réalisés à différentes périodes. Le bâtiment initial de la Grande mosquée de Qazvin fut construit en 807 sur ordre du cinquième calife abbasside, Hâroun al-Rashid (786-809). Les deux iwans du nord furent ajoutés à l’époque de la dynastie des Seldjoukides qui régnèrent entre 1037 et 1194. La mosquée comptait deux iwans et correspondait ainsi au modèle plus ancien, bien que les premières mosquées à quatre iwans apparaissent en Irak à la même époque, c’est-à-dire sous le règne des Seldjoukides.

La ville de Qazvin, chef-lieu d’une province éponyme au nord de l’Iran, se situe à 150 kilomètres de la route de Téhéran, la capitale.

Au cours des rénovations des XIe et XIIe siècles, la section du dôme, le bâtiment des salles de prières, la cour et la salle qui portent des arcs furent ajoutés au bâtiment du IXe siècle.

Le bâtiment fut entièrement rénové au XVIe siècle, puis au XVIIIe siècle pendant le règne de la dynastie safavide (1501-1732). Les iwans au sud et à l’ouest ainsi que le porche de l’entrée principale furent notamment ajoutés au cours de cette période. De même, des ajouts et des rénovations furent effectués autour de la Grande mosquée de Qazvin au XIXe siècle, sous le règne de la dynastie des Qâdjârs.

Le dôme de la Grande mosquée de Qazvin fut construit sous le règne de la dynastie des Seldjoukides.

La Grande mosquée de Qazvin fut construite en briques. La décoration en carreaux de céramique fut ajoutée au bâtiment à une date ultérieure. La mosquée actuelle a un plan de quatre iwans. Un iwan se trouve au milieu de chaque façade de la cour. Au nord et au sud de la cour, il existe deux espaces couverts situés symétriquement l’un face à l’autre. Des arcades furent construites entre les iwans.

L’iwan méridional fut construit sur ordre du grand empereur par le monarque safavide, Shâh Abbâs II (1642-1666). Cet iwan est très grand et imposant. Il est l’un des plus beaux iwans de tout l’Iran. Derrière cet iwan se trouve une salle de prière, où se situe la section carrée en face du mihrab surplombé par le dôme.

L’entrée principale de la Grande mosquée de Qazvin

Le dôme de la Grande mosquée de Qazvin a un diamètre de 4 mètres et date de la période seldjoukide. L’espace carré qui se situe sous le dôme monte avec plusieurs arcs pour arriver à la forme circulaire du dôme. Cette forme carrée devient un octogone au niveau des voûtes tronquées qui supportent le dôme. Ces arches sont reliées à plusieurs autres voûtes sur les façades. Des décorations en briques sont visibles à l’extérieur du dôme.

Une épigraphe en pierre portant sur des droits du commerce et les décrets du gouverneur de Qazvin. Datant de 1081 de l’hégire (1670), cette épigraphe date de l’époque du règne de la dynastie des Safavides.

L’iwan méridional de la Grande mosquée de Qazvin comporte deux étages. Derrière cet iwan, il y cinq salles auxquelles on peut accéder par des escaliers. L’iwan méridional est recouvert d’une forme de bosse ronde et peu profonde, semblable à un faux dôme. Le dôme est recouvert d’une deuxième coquille à l’extérieur.

L’iwan occidental de la Grande mosquée de Qazvin fut construit sous le règne du roi safavide Shâh Soleymân Ier (1666-1694). Les couloirs des deux côtés de l’iwan occidental, dans l’axe nord-sud, permettent d’accéder à l’arrière de l’iwan.

L’iwan du nord de la grande mosquée de Qazvin

D’après certains documents, l’iwan du nord aurait été construit sur ordre de Shâh Tahmasp Ier (1524-1576), deuxième empereur de la dynastie des Safavides. Ce fut lui qui transféra, pour des raisons stratégiques et politiques, la capitale de la dynastie safavide de Tabriz à Qazvin. Cet iwan fut rénové plus tard pendant le règne des Qâdjârs au XIXe siècle. L’iwan du nord est élevé au-dessus des autres parties de la cour. Deux minarets se situent à ses deux côtés. Des décorations stylisées se trouvent sur les murs internes des iwans. Les surfaces sont recouvertes de panneaux de carreaux émaillés.

Pour accéder à la grande porte, l’entrée principale de la mosquée, il faut traverser un couloir situé au milieu de la façade orientale. Au milieu de la cour, on trouve une petite fontaine. Les eaux usées de la fontaine sont dirigées vers l’extérieur par un petit canal situé sous l’iwan oriental.

Une bande d’inscriptions calligraphiées de la Grande mosquée de Qazvin

La Grande mosquée de Qazvin fut construite en briques. Certaines inscriptions de la mosquée furent recouvertes de panneaux de carreaux plus tardivement. Le mihrab se trouve au milieu du mur sud du bâtiment et indique la direction de la Kaaba à La Mecque. Le mihrab et le minbar sont tous deux en pierre.

Des bandes d’inscriptions de haute qualité sont écrites en calligraphie coufique et thuluth.

Le dôme se situe derrière l’iwan du sud de la mosquée.

Khumartash, un ministre du sultan seldjoukide Mohammad Ier (1082-1118) fut un mécène de la Grande Mosquée de Qazvin. Il y fit construire une maqsura qui porte toujours son nom. La maqsura est un élément de l’architecture islamique et désigne un espace privé, de petite taille, consacré à la prière du souverain ou du gouverneur dans une mosquée. Cet espace privé peut être ou non clos. Khumartash offrit plusieurs autres œuvres de bienfaisance à la mosquée. Il y a plusieurs inscriptions qui font référence à ces œuvres. Le nom de Khumartash est mentionné sur la plupart des inscriptions, tandis que le nom du sultan ne figure que sur deux inscriptions. L’une d’entre elles décrit les travaux du dôme en ces termes : « Ce dôme a été complété par l’Assistant du Juste Roi, Grand Sultan, Souverain des Arabes et des Perses, Abu Shuja Muhammad bin Malik Shâh, ةmir des croyants. Que Dieu augmente ses victoires. Il a été complété sous l’administration de l’Assistant du roi et Commandant des armées, Abou Mansour Khumartash bin Abdullah. »

Bazar et entrée de la Grande mosquée de Qazvin, œuvre du peintre orientaliste français Eugène Flandin, dessiné vers 1840.

En 2013, le minaret oriental de la Mosquée a été restauré. ہ cette même occasion, l’Organisation du Patrimoine culturel, de l’Artisanat et du Tourisme de la province a inauguré un musée de la pierre et de la poterie dans une salle de prière à l’ouest de la Grande Mosquée de Qazvin.

La Grande mosquée de Qazvin se situe dans le centre historique de la ville, tout près du grand bazar.

Visites: 148

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.