Arash Khalili

4 articles

  • Ramadan, le mois de l’altruisme,
    du partage et de la générosité

    Arash Khalili N° 151, juin 2018

    « O, les Croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous –peut-être seriez-vous pieux ! – pendant des jours comptés. Donc, quiconque d’entre vous est malade, ou en voyage, alors, qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’avec une grande difficulté, il y a une rançon : la nourriture d’un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est bien pour lui : mais il est mieux pour vous de jeûner, si vous saviez ! » (Coran : (...)


  • La centrale géothermique de Meshkin Shahr : un excellent outil de recherché

    Arash Khalili N° 144, novembre 2017

    La terre est constituée de quatre couches concentriques. Au centre de la terre, se trouve un noyau solide qui se situe à 6370 kilomètres en dessous de la surface du globe. La température s’y élève jusqu’à 4200°C. Autour de ce noyau solide, il y a un noyau liquide avec une température de 3500°C. Ce noyau liquide se situe à une profondeur de 5200 kilomètres. Le manteau est la couche qui se trouve à 2900 kilomètres sous le sol, avec une température de 3000°C. La croûte terrestre constitue la couche extérieure (...)


  • Pèlerinage annuel au temple zoroastrien de Pir Sabz

    Arash Khalili N° 68, juillet 2011

    Chaque année, du 14 au 16 juin, le temple zoroastrien de Pir Sabz (à 68 km de Yazd) est l’hôte des pèlerins zoroastriens qui s’y rendent pour rendre hommage à Nik Bânou. Les pèlerins mettent des vêtements de couleurs claires et couvrent leurs cheveux avant d’entrer dans le temple.
    Le pèlerinage commence avec la visite d’un temple ancien appelé Sati Pir, situé près du village de Maryan-Abâd, à l’est de la ville de Yazd. Selon les zoroastriens, ce temple fut autrefois le refuge de la mère de plusieurs princes (...)


  • Avant la guerre 1980-88 :
    Khorramshahr au cœur de l’histoire iranienne des deux derniers siècles

    Dânesh Mo’tamedi
    Traduction :

    Arash Khalili N° 67, juin 2011

    Après l’assassinat de Nâder Shâh (dynastie Afshâride) en 1747 et la mort de Karim Khân (dynastie des Zends) en 1779, le chaos et le désordre régnèrent longtemps dans les régions limitrophes du Golfe persique et de la mer d’Oman. Aghâ Mohammad Khân, un officier de l’armée des Zends, fonda la dynastie qâdjâre (1794-1925). Sous le règne de son successeur, Fath ’Ali Shâh, la Grande-Bretagne étendit son influence sur le commerce et les finances de l’Iran, et prit en main le contrôle du Golfe persique.
    Au début du (...)