N° 64, mars 2011

Chronologie du graphisme iranien


Minoo Khâni


L’un des plus anciens posters iraniens, image populaire religieuse imprimée en grand format sur poster, époque qâdjâre, The University Museum of Contemporary Art, University of Massachusetts

En 1812, sous Fath Ali Shâh Qâdjâr (1797-1834), la première imprimerie saturnine est créée à Tabriz. C’est là qu’est imprimé le premier livre persan : Les mémoires de Fath Nameh. Le premier texte en langue persane avait été publié à Istanbul en 1547.

- En 1838, le premier livre illustré, Leili et Majnoun [1], est imprimé avec des lithographies à Tabriz.

- En 1841, la première revue persane est créée : le journal Akhbâr-e Dâr-ol-khelâfeh Tehrân (Les nouvelles du gouvernement de Téhéran). Elle change de nom pour sa deuxième édition et devient Vaghâyeh Ettefâghieh (Evénements). Ce journal, comprend les ordres du roi, les informations nationales et internationales. La première publicité dans ce journal a été commandée par un commerçant étranger : Monsieur Rogiari.

Page du journal Akhbâr-e Dâr-ol-khelâfeh Tehrân, 1841

- En 1861, à l’occasion de la parution du numéro 471 de ce même journal, les premières illustrations sont publiées. Le texte calligraphique et les images sont faits par Mirzâ Sâleh Abol Hasan Khân Ghaffâri Sani-ol-Malek. Il est considéré comme le premier graphiste moderne d’Iran.

- En 1866, le premier timbre iranien est dessiné et publié à Paris : « Le lion dormant ». Il est créé par le Français E. Rister, mais comme celui-ci n’avait pas de permis officiel pour le dessiner et le publier, le gouvernement iranien le lui a restitué. C’est un autre français, Albert Ber, qui, en 1869, dessine le premier timbre officiel qui sera finalement accepté par le gouvernement iranien.

Premiers timbres iraniens créés par Albert Ber

- En 1887, Outomar Mergenthaler présente en Iran la première machine à écrire, la « Lino Type ».

- En 1896 est créé le journal illustré - Sherâfat. De nombreux autres journaux ont été ensuite publiés à Téhéran et dans d’autres villes.

- En 1898, c’est le début de la gravure. Grâce à cette méthode, deux volumes du journal de voyage de Nâssereddin Shâh Qâdjâr à l’étranger furent publiés en 1900 et 1902 à Téhéran.

- En 1901, le premier livre illustré pour les enfants, en persan, est publié à Istanbul.

- En 1910, l’impression du journal Nouvel Iran représente une évolution, car la mise en page est en 5 colonnes. Elle remplace la mise en page basée sur l’écriture calligraphique.

- En 1927, la première affiche à encre noire sur papier jaune, rouge et bleu est publiée en 3 langues : persan, russe et français.

- Deux ans plus tard, en 1929, la première affiche cinématographique est dessinée par les frères Sorori. Ces immigrés russes dessinent et peignent des affiches sur papier ou sur toile, destinées à présenter l’unique film de la salle de projection. Ils gravent et reproduisent ces affiches en petit format.

- Cette même année, le premier emballage métallique est dessiné pour la protection des aliments : apparition des boîtes de thon.

- En 1930, les frères Sorouri créent le premier institut publicitaire.

- En 1937, création de l’institut publicitaire : Kânoun-e Agahi Zibâ (L’Institut de la Belle Affiche). Il est reconnu par la fédération publicitaire d’Angleterre et par la fédération internationale publicitaire des Etats-Unis, auxquelles il adhère.

- En 1941, la Faculté des Beaux-arts de l’Université de Téhéran remplace l’Ecole de peinture du célèbre peintre de la cour, Kamâl-ol-Molk et l’Ecole d’architecture.

- En 1944, la plus ancienne affiche de théâtre est dessinée pour le spectacle : La ruse des Femmes.

- En 1946, par l’intermédiaire de l’agence d’informations américaines A.E.S., la première entreprise publicitaire internationale Fenzy est créée. Elle produit de la publicité pour la radio, la télévision, le cinéma et la presse et travaille avec 12 agences américaines, 2 agences japonaises et 3 agences allemandes.

- La même année, l’entreprise publicitaire Métro est créée. Elle prépare des films de 30 secondes à 1 minute et travaille avec l’entreprise Linta à Londres.

- En 1947, Mohammad Bahrâmi (graphiste et peintre, né en 1927) est à la tête du premier atelier professionnel de graphisme en Iran.

Couverture faite par Mohammad Bahrâmi dans les années cinquante

- En 1951, le premier livre est publié à Téhéran.

- En 1952, le premier titrage d’animation est réalisé, de la même manière que les titrages américains.

- En 1957, une section d’animation est créée au sein du ministère de la Culture et de l’Art. Un an plus tard, une section d’art graphique est également fondée. Elle est dirigée par Sâdegh Barirâni (né en 1924), un des plus célèbres graphistes iraniens.

Œuvre de Sâdegh Barirâni
Affiche de la 9ème biennale de l’art graphique contemporain iranien

- En 1961, le ministère de la Culture et de l’Art ouvre l’Université des Arts Décoratifs, sous la direction de Houshang Kâzemi (né en 1924). Diplômé en graphisme à l’Ecole des Arts Déco de Paris, il a enseigné le graphisme et d’autres arts décoratifs lors de cours consacrés au départ à la peinture. Kâzemi est le premier graphiste iranien diplômé de cet art.

Œuvre de Houshang Kâzemi

- En 1967, Mortezâ Momayez (né en 1935), étudiant en peinture et graphisme, gagne le premier prix de la Faculté des Beaux-arts de l’Université de Téhéran et aussi le premier prix de l’Université de Paris Sud pour l’illustration du livre Les contes du Coran.

- En 1968, Ghobâd Chivâ (né en 1941), graphiste de la deuxième génération diplômé à l’Ecole Prat aux Etats-Unis, crée une section de graphisme à la télévision nationale d’Iran.

- En 1969, la revue Suisse Noom présente pour la première fois un graphiste iranien : Mortezâ Momayez. Après cela, le graphisme iranien est introduit dans d’autres pays. Par exemple, deux ans plus tard, deux œuvres de Momayez et une œuvre de Farshid Mesghâli (né en 1941) sont publiées dans l’annulaire Modern publicity publié au Royaume-Uni.

- En 1971 et 1972, des affiches de Barirani et Ardeshir Mohasses (né en 1939) sont publiées dans l’annulaire Graphis publié en Suisse.

- En 1973, les œuvres de Chivâ, Mesghâli, Momayez, Barirâni et Mohasses sont publiées dans le livre How is how in graphic world.

- La même année, Momayez crée au sein de la Faculté des Beaux-arts de l’Université de Téhéran, une section spécifiquement consacrée au graphisme. La même année, il organise l’exposition 100 ans d’affiches dans le monde, avec des affiches principalement américaines et européennes.

Œuvre de Mortezâ Momayez

- En 1977, le Musée d’Art Contemporain de Téhéran est inauguré. Y sont exposées des œuvres graphiques, des peintures, des sculptures et des photographies.

- La même année, Momayez fonde un syndicat de graphistes, qui est dissout par le pouvoir quelques mois plus tard. Ce syndicat a toutefois eu le temps d’organiser une exposition marquante, intitulée 50 ans du graphisme en Iran.

Œuvre de Houshang Kâzemi

- En 1979, lors de la Révolution islamique, Esmâ’il Chichegarân dessine et publie, de son propre chef, les premières affiches politiques : La liberté de l’écriture et Pour Aujourd’hui, à la suite de l’attaque des militaires à l’Université de Téhéran.

- En 1980, la première exposition d’affiches politiques a lieu à l’Université de Téhéran.

- En 1988, la première Biennale du graphisme est organisée à Téhéran.

- En 1993, Graphisme, la première revue consacrée au graphisme en Iran, est créée.

Œuvre de Farshid Mesghâli destinée à l’illustration du livre Mâhi Siyâh-e koutchoulou (Le petit poisson noir) de Samad Behrangui
Œuvre de Ali Akbar Sâdeghi. Poster du film Asb (le cheval) de Kimiâyi
Œuvre de Alirezâ Omoumi. Poster révolutionnaire

Notes

[1Leyli et Madjnoun, écrit par Nezami, est une histoire d’amour proche de celle de Roméo et Juliette, qui a inspiré de nombreux écrivains et artistes iraniens.


Visites: 2239

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • Chronologie du graphisme iranien 4 avril 2011 02:59, par Ahmed

    Le graphisme Iranien est vraiment magnifique, un des premiers arts de réelle valeur graphique est Iranien. Je trouve ces réalisations absolument magnifique, c’est dommage qu’aujourd’hui l’on (l’opinion commune) s’extasie plus devant une réalisation d’Andy Warhol que devant une oeuvre aussi reflechie que celles-ci.

     
     

    Online Casino Nederland

    Het downloaden van dit online casino zal u voorzien van alle spelen waar je ooit van zou kunnen dromen met de hoogste casino uitbetalingen en casino bonussen de online casino ideal

    repondre message