Tes Larmes sont tes armes !

Pourquoi pleures-tu Libanais ?

Pourquoi pleures-tu Palestinien ?

As-tu peur ?

Non, parce que mes larmes arrosent cette terre.

Pourvu qu’il pleuve un air de clémence

Sur la terre qui sent la mort,

Le sang, l’odeur de la guerre.

Pour que mes pleurs adoucissent le cœur des hommes !

Oui, la terre a si soif !

Les larmes coulent, elles arrosent

Une terre qui a si soif de Paix !

Nassima Chérif

ô Palestine ! Que de massacres et de destructions commises en ton nom ! Quel désastre !

Toi qui étais nommée "Terre promise" dans l’Ancien Testament, comment ce fait-il que tu en sois arrivée là ? Pourquoi es-tu devenue la contrée du malheur et du désespoir ?

Palestine, on se déchire en ton nom !

Et toi Jérusalem ! Toi qui t’appelle Yérouchalayim en hébreu et Qods en arabe ! Ville trois fois sainte pour les religions juives, chrétiennes et musulmanes !

Dans la Bible, le prophète David parle si bien de Toi (Psaume 122) : "Jérusalem est construite comme une ville qui les unit tous ensemble." Tu devrais être la capitale du monde accueillant tous les croyants, un lieu de rencontre entre les trois religions ! Tu devrais être une ville de pèlerinage, de paix, et d’union entre tous les hommes de foi !

Jérusalem, voisine de Bethléem, lieu de naissance de Jésus, le Messie ! Dans les Evangiles, il est inscrit qu’il s’y rendit plusieurs fois. Pourquoi ne suis-tu pas les enseignements de tous tes prophètes ? Prêchaient-ils autre chose que le bien et la clémence ?

Toi, Qods, la Sainte, sœur de la Mecque et de Médine ! Première qibla des musulmans ! De Toi a commencé le voyage nocturne du Messager de l’Islam ! Signe de réconciliation entre les croyants et leurs lieux saints !

Depuis le début de ton existence, tu n’as presque connu que des conflits et des querelles, tous commis en ton nom ! Où est cette union que tu serais enfin capable d’offrir aux hommes ? Le temps n’est-il pas venu que tu te calmes et que tu ne commettes plus d’injustices ? Jusqu’à quand désires-tu rester la ville des déchirements, de la haine et de l’oppression ?

Jérusalem, on se déchire en ton nom !

Depuis quand ? Peut-être ne t’en souviens-tu pas. Moi, je sais que c’est depuis des temps très anciens, bien avant les croisades et la guerre de cent ans. Dans un des ses psaumes, le Prophète David s’en plaint déjà : "Ô Dieu, des étrangers ont envahi ton domaine, ils ont souillé le temple qui t’est consacré, ils ont fait de Jérusalem un tas de ruines." (psaume 79)

Et toi Baalbek, cité historique, riche d’un passé culturel de plus de 5000 ans ! Pourquoi es-tu toi aussi atteinte par cette plaie et de tous ces maux ? Est-ce en ton nom que l’on massacre aujourd’hui tes descendants ?

Ô Liban, pays de l’amitié et terre d’accueil ! Toi qui a été qualifiée de " Terre de lait et de miel " dans la Bible ; reconnu pour ta sociabilité, ta tolérance, et ton esprit d’entreprise. Quel péché as-tu donc commis ? Peut-être dois-tu payer le prix de ta beauté ? Sans doute ton peuple a-t-il décidé de s’unir contre tes ennemis et ceux qui te convoitent ! Très certainement as-tu décidé de résister contre l’injustice ! Je sais que tu ne te laisseras plus abuser par de belles paroles sans fondements ! Tu as déjà subi assez de peines et de désastres, lorsqu’ils t’ont divisé pour des raisons soi-disant politiques et religieuses ! Ils t’ont blessé au plus profond de ton âme, mais malgré tout tu as réussi à panser tes plaies. Aujourd’hui, tu es devenu un pays fort de par ton peuple et ta résistance, tu ne te laisseras plus duper !

De nos jours, les hommes libres ne peuvent plus rester muets et tranquilles ! Leurs cœurs sont serrés mais ils savent qu’il faut maintenant se relever, crier son refus !

Aujourd’hui l’humanité est en danger, il faut dès à présent la libérer et la soutenir dans cette mauvaise passe, et réagir avant qu’il ne soit trop tard !

Ô Palestine, Ô Liban et vous aussi Afghanistan, Irak, et toute contrée où les hommes sont opprimés, c’est en votre Nom que j’écris !

Que j’écris ma tristesse mais aussi mon espoir en des jours meilleurs !

La paix c’est de vivre libre sur sa terre

La paix c’est de faire la guerre à la guerre

La paix est de penser aux jours meilleurs

Ziad Medoukh


Visites: 512

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • En ton Nom ! 9 juillet 2010 10:51

    Je m’y suis rendue personnellement, en voiture conduite par mes amis de Téhéran. Comptez 3 heures à partir de Téhéran (A cause de la circulation). J’y suis allée fin octobre et il faisait frais mais avec la quantité de marches qu’il faut gravir je n’ai pas eu froid. En haut il n’y avait pas de guide mais un archéologue du site était là, et nous a fait une visite guidée en persan donc je n’ai pas pu tout comprendre.

    repondre message