N° 40, mars 2009

Faune et flore iraniennes

L’arbre aux anémones & Le dugong


Mortéza Johari


L’arbre aux anémones

Nom scientifique : Calycanthus floridus

Nom persan : Gol-e Sharâb

L’arbre aux anémones est un arbuste mesurant de 2 à 3 m de hauteur. La texture de la tige est proche de celle du bois, son écorce est gris brunâtre et son bois parfumé dégage une odeur douce de cannelle. La tige comporte de nombreuses branches couvertes de feuilles ovales et élancées mesurant de 5 à 12 cm de long. La fleur est rouge-purpurine ou brunâtre et comporte parfois des reflets gris. Elle mesure 5 cm de diamètre. La floraison se déroule de mai à juin. L’arbre aux anémones a été importé en Iran et se cultive dans les jardins dans les provinces de Téhéran, Mazândarân, Guilân, Semnân, Azerbaïdjan de l’est et de l’ouest, Qazvin, Zanjân, Golestân, Khorâssân du nord et Razavi. Cette plante vient originellement d’Amérique du nord.


Le dugong

Nom scientifique : Dugong dugon

Nom persan : Gâv-e-Daryâïe

Le dugong a un corps grand et cylindrique, mesurant de 250 à 410 cm de long et pesant de 230 à 900 kg. La surface du corps est lisse et seuls quelques poils fins et courts apparaissent sur les flancs, ainsi que des poils plus épais sur les côtés de la lèvre supérieure. La couleur du dos est gris brunâtre, les flancs et le dessous du corps sont gris. Sa gueule est courbée vers le bas, tandis que sa lèvre supérieure comporte une fente. Il vit dans les eaux maritimes peu profondes ou la flore est importante. Le dugong passe en général le jour dans les régions plus profondes de la mer et la nuit dans les algues des zones moins profondes. Ils vivent en groupe atteignant parfois une centaine d’animaux.

Le dugong est herbivore et se nourrit de plantes aquatiques. Il déracine les plantes avec sa gueule dans les régions sableuses et les mange après les avoir secouées pour rejeter le sable. Il peut se reproduire à toutes les saisons. La période de gestation est de onze mois, et ne donne lieu à la naissance que d’un petit. Le dugong fait partie des espèces rares de mammifères ; en Iran, on l’aperçoit parfois au bord du golf Persique et la mer d’Oman.


Visites: 887

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.