N° 40, mars 2009

l’organisme officiel chargé du calendrier en Iran*

L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran


Babak Ershadi


L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran, qui détermine tous les ans l’heure exacte du passage à la nouvelle année iranienne, est également chargé depuis l’an 2000 d’élaborer le calendrier officiel du pays. Ainsi, cette institution scientifique est devenue l’organisme chargé du calendrier en Iran.

La géophysique est une science qui étudie la Terre par les méthodes de la physique. Les origines de cette science moderne remontent à la seconde moitié du XVIe siècle et aux travaux du physicien anglais William Gilbert (1540-1603), qui établit pour la première fois une théorie d’ensemble concernant le magnétisme terrestre, assimilant la Terre à un aimant. Un siècle plus tard, son compatriote Isaac Newton (1642-1727) exposa sa théorie de la gravitation, d’après laquelle tous les corps s’attirent avec une force inversement proportionnelle au carré de leur distance. La science géophysique est devenue aujourd’hui une science multidisciplinaire : aéronomie, climatologie, géomagnétisme, gravimétrie, hydrologie, sismologie, vulcanologie, etc.

Le bâtiment 1 de l’Institut de Géophysique

L’histoire de cette science moderne remonte en Iran aux années 1950 : en 1957, "The International Council of Scientific Unions" (Conseil international des unions scientifiques) avait lancé un projet mondial - celui de l’Année Géophysique Internationale (AGI) - de juillet 1957 à décembre 1958, appelant les universités et les centres de recherches scientifiques de tous les pays du monde à développer les recherches liées aux différentes disciplines de la géophysique. C’est dans le cadre de ce projet international que le professeur Hossein Kashi Afshâr a fondé l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran.

Hossein Kashi Afshâr

Pendant les premières années de ses activités, l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran a consacré ses recherches à trois disciplines importantes : la sismologie, le géomagnétisme et la gravimétrie. En 1970, l’Université de Téhéran a inauguré deux autres nouveaux départements au sein de l’Institut de Géophysique : le département des sciences géophysiques et le département de la physique spatiale. Actuellement, cet institut forme des étudiants en maîtrise et des doctorants dans différentes disciplines, dont la sismologie, l’électromagnétique et la gravimétrie (département des sciences géophysiques), ainsi que la météorologie (département de physique spatiale). Les groupes de recherches scientifiques de l’Institut de Géophysique participent aux différents projets de développement en Iran, au niveau régional et national, dans des domaines aussi variés que l’exploration des réserves et des gisements souterrains, la construction des barrages hydrauliques, les industries minières, le transit et la construction des réseaux routiers et ferroviaires, l’agriculture, l’environnement, et les projets de développement des infrastructures.

De la géophysique à la chronologie

Quelques années après sa création, l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran fut reconnu comme la plus haute instance scientifique du pays (autorisé à décréter chaque année le passage à la nouvelle année, en déterminant le moment exact de l’équinoxe de printemps (1er Farvardin/21 mars). [1] En juillet 2000, le Conseil des ministres a chargé l’Institut de Géophysique d’établir, tous les ans, le calendrier officiel du pays, et d’assurer la correspondance du calendrier officiel iranien avec le calendrier international et le calendrier islamique.

Inauguration de l’Institut de Géophysique en 1961.
Dr. Mohsen Hashtroudi (à gauche), Dr. Hossein Kashi Afshâr (au milieu)

En vertu de l’article 138 de la Constitution iranienne et vu la délibération du Conseil des ministres, l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran s’est vu transférer le 12 juillet 2000 le pouvoir de décréter, chaque année, le calendrier officiel de l’Iran pour l’année suivante.

En août 2001, l’Institut de Géophysique a confié l’élaboration du calendrier officiel du pays à un Conseil scientifique et culturel formé sous l’égide de l’Université de Téhéran. Selon les statuts de ce conseil baptisé "Haut Conseil du Calendrier", la composition du conseil d’administration est la suivante :

- le vice-président de l’Université de Téhéran en matière de recherches scientifiques est le président du Conseil ;

- le président de l’Institut de Géophysique est le vice-président du Conseil ;

- sept spécialistes et conseillers sont membres du conseil et participent à l’élaboration du calendrier officiel d’Iran.

En 2001, le Haut Conseil du Calendrier a publié son premier calendrier officiel pour l’année iranienne 1382.

Le calendrier officiel d’Iran est basé sur un système de chronologie solaire, mais doit également correspondre avec exactitude au calendrier international (basé sur le système grégorien) et au calendrier islamique (calendrier lunaire de l’Hégire). Par conséquent, le calendrier officiel d’Iran doit indiquer également pour chaque jour de l’année, les horaires des prières quotidiennes et l’heure exacte des appels à la prière (Azân) à la seconde près. En outre, le calendrier officiel doit mentionner l’heure exacte du lever et du coucher du soleil, ce qui est essentiel pour définir les horaires des prières.

Les premières horloges électromécaniques fabriquées en 1957 et 1959, Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran

Pour optimiser la correspondance du calendrier officiel avec le calendrier islamique tout en respectant les traditions religieuses, les membres du Haut Conseil du Calendrier ont rencontré le Guide suprême de la Révolution islamique le 17 octobre 2004, afin de connaître les fatwas et les considérations jurisprudentielles portant sur la possibilité de l’usage du télescope et des équipements modernes pour l’observation de l’apparition du croissant de lune au début de chaque mois lunaire du calendrier de l’Hégire. La tradition islamique est basée sur l’observation du premier croissant de lune à l’œil nu. Le bureau du Guide suprême de la Révolution islamique a répondu aux questions posées dans ce domaine dans une lettre remise au Haut Conseil du Calendrier en mai 2005, et a déterminé le taux de puissance des télescopes autorisés pour observer l’apparition du croissant lunaire.

L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran a célébré le 20 novembre 2007 le 50ème anniversaire de son adhésion à l’Union Géodésique et Géophysique Internationale (UGGI). L’UGGI est une organisation scientifique non gouvernementale fondée en 1919. Elle est l’une des 29 unions scientifiques catégorisées à l’intérieur du Conseil International pour les Sciences (CIUS), ce qui permet à l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran d’établir facilement des relations avec les plus grands centres de recherches scientifiques du monde en vue de coopérations internationales.


* Cet article a été écrit en utilisant les renseignements qui figurent sur le site officiel de l’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran.

Notes

[1Equinoxe : période de l’année où, le soleil passant par l’équateur, le jour a une durée égale à celle de la nuit, d’un cercle polaire à l’autre : équinoxe de printemps (21 mars), équinoxe d’automne (23 septembre), Le Petit Robert.


Visites: 2846

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



14 Messages

  • Monsieur :
    INSTITUT DE GEOPHYSIQUE DE L’UNIVRSITE DE TEHERAN
    Bureau des Affaires Académiques
    Present.-
    Le écrit de La Paz – Bolivie. Je suis ingénieur géologue de formation, travail dans le domaine d’hidrogéologie et prospection géophysique (résistivité électrique), que me permet de localiser des eaux souterraines á la champagne. Je suis été l’anné 1997 – 1999 á la Fondation Universitaire Luxembourgeoise (Arlon - Bélgique) de facon á continuer un DIPLOME D’ETUDES SPECIALISEE EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES HYDRIQUES, mon travail de fin d’études intitulé “Elimination des Phosphates par Adsorption sur Milieu Poreux”. A l’actualité travail á mon pays (expérience 20 annés).
    J’aimai continuer ma formation académique dans le domaine de Géophysique ou Hidrogéologie á la École Polytechnique de Montréal une Maîtrise á la modalité Recherche á mon pays (autant que possible). Le mémoire (ou projet) il será rédige á espagnol ou francais et présenté publiquement á L’UNIVERSITE DE TEHERAN.
    Mon meilleur souvenir.

    ATTE

    Abel Sangüeza Antezana
    Calle : Tarija Nº 385
    La Paz – Bolivia
    Sud América

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 18 juillet 2010 22:26, par zaigouche seif eddine

    Monsieur :
    UNIVRSITE DE boumerdes ALGER

    Présent-
    Je suis ingénieur en géophysique, Je prépare mon diplôme ingénieur d’état et je serai fin cycle l’année prochaine (5eme année).
    J’ai fit 2 stages pratique a mon pays chez BGP durant 6 mois.

    zaigouche seif eddine
    cite 1 ere November el kantara biskra -Alger

    repondre message

  • je suis un tunisien et j’ai un licence en physique appliqué et je cherche d’accéder au cycle d’ingénieur dans le branche géophysique
    pouvez vous me donner une information détaillé

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 28 octobre 2010 23:31, par Romaric NGORO

    INSTITUT DE GEOPHYSIQUE DE L’UNIVRSITE DE TEHERAN
    Bureau des Affaires Académiques

    Je suis ingenieur geologue au Republique du Congo, evoluant en ce jour dans le domaine petrolier plus precisement en acquisition avec les outils comme la Resistivite, le gamma-ray, la porosite, le neutron.
    Etant interesse a mon domaine petrolier j’aspire approfondir ma carriere en geophysique car dans mon pays il n y en pas un geophysicien dote d’une nouvelle technologie permettant de bien faire une interpretation des donnees sysmiques
    J’ai en ce moment 4 ans d’experience professionnelle

    Romaric Ngoro
    Pointe-Noire/ Congo of republic
    Tel:002426313963

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 29 septembre 2012 12:33, par ait midi mohamed

    BONJOUR
    JE SUIS DE NATIONALITE MAROCAINE JE VIE A CANADA JE SUIS TITULAIRE DE BAC + 5
    GEOGRAPHIE ISLAMIQUE
    JE SUIS TRES INTERRESSER PAR VOTRE UNIVERSITAIRE GEO ISLAMIQUE
    j’aimerai connaitre les formalites d’inscription et les couts les frais
    merci de me repondre a mon email

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 6 octobre 2012 23:56, par ait midi mohamed

    je suis bacchaulier + 5 geo civilisation islamique je voudrai connaitre les condition d’inscription
    je suis de nationalite marocain age de 35 ans
    je suis immgre au canada
    voila mon adresse
    MR AIT MIDI MOHAMED

    5111 47 St. N.E.
    Calgary, Alberta
    Canada
    T3J 3R2
    MERCI DE ME REPONDRE

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 6 décembre 2012 01:10, par it midi mohamed mhamed

    je vous ecris il ya un moi j attend toujour votre reponse pour l inscription
    merci de me repondre

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 9 avril 2013 20:17, par AITMIDI MOHAMED

    suite a plusieurs lettres de ma part sans reponse
    je vous demande de me repondre merci

    repondre message

  • demande d’admission

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 30 novembre 2013 16:40, par ait midi mohamed

    je vous avez ecris plusieures fois sans reponse svp repond a mes messages merci
    je suis bacchaulier + 5 geo civilisation islamique je voudrai connaitre les condition d’inscription
    je suis de nationalite marocain age de 35 ans
    je suis immgre au canada
    voila mon adresse
    MR AIT MIDI MOHAMED

    5111 47 St. N.E.
    Calgary, Alberta
    Canada
    T3J 3R2
    MERCI DE ME REPONDRE

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 4 mars 2014 16:16, par aitmidi mohamed

    L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran
    29 septembre 2012 12:33, par ait midi mohamed
    BONJOUR
    JE SUIS DE NATIONALITE MAROCAINE JE VIE A CANADA JE SUIS TITULAIRE DE BAC + 5
    GEOGRAPHIE ISLAMIQUE
    JE SUIS TRES INTERRESSER PAR VOTRE UNIVERSITAIRE GEO ISLAMIQUE
    j’aimerai connaitre les formalites d’inscription et les couts les frais
    merci de me repondre a mon email
    toujours pas de reponse

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 7 octobre 2015 16:09, par ABEL SANGUEZA ANTEZANA

    Monsieur :
    INSTITUT DE GEOPHYSIQUE DE L’UNIVRSITE DE TEHERAN
    Bureau des Affaires Académiques
    Present.-
    Le écrit de La Paz – Bolivie. Je suis ingénieur géologue de formation, travail dans le domaine d’hidrogéologie et prospection géophysique (résistivité électrique), que me permet de localiser des eaux souterraines á la champagne. Je suis été l’anné 1997 – 1999 á la Fondation Universitaire Luxembourgeoise (Arlon - Bélgique) de facon á continuer un DIPLOME D’ETUDES SPECIALISEE EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES HYDRIQUES, mon travail de fin d’études intitulé “Elimination des Phosphates par Adsorption sur Milieu Poreux”. A l’actualité travail á mon pays (expérience 20 annés).
    J’aimai continuer ma formation académique dans le domaine de Géophysique ou Hidrogéologie á la École Polytechnique de Montréal une Maîtrise á la modalité Recherche á mon pays (autant que possible). Le mémoire (ou projet) il será rédige á espagnol ou francais et présenté publiquement á L’UNIVERSITE DE TEHERAN.
    Mon meilleur souvenir.

    ATTE

    Abel Sangüeza Antezana
    Calle : Tarija Nº 385
    La Paz – Bolivia
    Sud América

    repondre message

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 10 mai 2016 13:46, par Tano kouakoua faustin

    Je suis un etudiant ivoirien en licence 3 de geomateriaux et techniques . je souhaiterais etudier dans votre institution en geophysique car c’est mon rêve de faire la geophysique. Mais hélas mon pays n’a ni une université, ni une grande école qui forme en cette filière. De ce faite, je me vois contraint de postuler dans une école d’élite pour me former et c’est votre institution qui m’a plus. Merci de me repondre et de m’accepter dans votre institution, ça serais réalisé mon rêve. Merci

    repondre message

  • L’Institut de Géophysique de l’Université de Téhéran 27 juillet 2016 13:55, par Ahmed Sekou DIALLO

    Bonjour,
    Je suis de nationalité guineenne et titulaire d’un Bac+5 en mines et suis interesse à votre université et je voudrai avoir des renseignements en vue de l’obtention d’une bourse pour m’inscrire en thèse.
    Mes cordiales salutations

    repondre message