N° 67, juin 2011

Le temps d’arriver


Gheyssâr Aminpour
Traduit par

Mohammad-Rezâ Ebrâhimi


Oh ! Le souhait du premier pas, d’arriver

Sur les chemins sans fin, d’arriver

Le monde ne tient que sur l’orbite du souhait

Avec tant de cœurs désespérant d’arriver

Quand mes yeux te verront, quand ?

A jamais, était-ce le temps d’arriver ?

Le cœur veut aller, et moi, rester

Lui, maître du chemin et moi, attendant d’arriver

Je nomme ce novice "tout"

Je nomme cette torpeur de fatigue "arriver"

Tant que j’ai couru, le chemin était devant moi

S’est alliée au chemin l’énigme d’arriver

De ces vaillants ramiers, partis

Une poignée de plumes restée sur le toit d’arriver

ش ! Prématuré lointain, ô poème nouveau !

Je t’accueille, mais au moment d’arriver.


Visites: 250

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • Le temps d’arriver 21 juillet 2011 22:48, par Viviane

    Ce texte est très beau. On a envie de mettre une musique douce, tendre, émouvante.
    Je suis simplement mélomane. Je m’invente une musique pour accompagner ce poème.
    Un peu comme les chanteurs ou musiciens de jazz d’une autre époque.
    Viviane.

    repondre message