N° 159, février 2019

Massoud Rajabniâ


Mojtabâ Tabrizniâ
Traduction :

Somaye Kabiri


Massoud Rajabniâ est un traducteur, écrivain et chercheur en langue et civilisation persanes plutôt méconnu. Il est notamment l’auteur de plusieurs traductions majeures dans le domaine de l’histoire et de la langue persanes.

Né en 1920 à Téhéran, Massoud Rajabniâ entame sa scolarité à l’école Firouz Bahrâm et la termine au réputé lycée Alborz. Il poursuit ses études à l’Université de Téhéran avec une maîtrise en littérature persane obtenue en 1963 et une maîtrise en sociologie de l’Institut des études et des recherches sociales de l’Université de Téhéran.

Il devient célèbre avec une remarquable traduction de David Copperfield en 1950. Mais ce projet littéraire reste le seul de sa carrière. Après ce livre, Rajabniâ traduit uniquement des ouvrages historiques ou sociologiques. Ses centres d’intérêt sont l’histoire et la sociologie, notamment la sociologie de l’art, et il s’intéresse tout particulièrement à l’histoire sociologique des arts en Iran et dans le monde musulman.

Couverture de la traduction David Copperfield par Massoud Rajabniâ

La prose de Rajabniâ est très caractéristique. Sa maîtrise de la langue persane moderne, la facilité d’écriture et ses tournures rappelant le persan ancien sont bien reconnaissables. Son écriture, tout en étant facile à lire, est très châtiée. Son style de traduction et sa prose montrent sa maîtrise de la prose littéraire persane.

 

Parmi les ouvrages traduits par Massoud Rajabniâ, citons :

- Sharh-o Ta’lighât bar Tazkarat-ol-Molouk (Commentaires de la compilation de Tazkarot-ol-Molouk) de Vladimir Minorsky, Amir Kabir, Téhéran 1989.

Le Tazkarat-ol-Molouk est un mémoire rédigé par un certain Mirzâsâmiâ, qui revient dans le détail sur la vie à la cour safavide à Ispahan entre 1724-1729. Ce document comporte de précieux éléments sociologiques et historiques quant à l’administration et la politique safavides pendant ces années. Quant à Vladimir Minorsky, c’est un orientaliste bien connu en Iran, notamment par ses travaux et recherches sur l’histoire administrative de l’ère safavide en Iran.

- L’Histoire de la Médecine Islamique, Edward Brown, 5e édition, Ed. Scientifique et culturelle, Téhéran, 1992. Cet ouvrage comprend quatre discours autour de l’histoire de la médecine islamique par le célèbre orientaliste, à l’occasion d’un séminaire de 16 séances tenues à l’Université de Cambridge.

- Le récit de voyage de Ruy Gonzalez de Clavijo, La Route de Samarcande au temps de Tamerlan (Relation du voyage de l’ambassade de Castille à la cour de Timour Beg, 1403-1406), 3e édition, Ed. Scientifique et culturelle, Téhéran 1995.

Cet ouvrage revient en détail sur une mission diplomatique d’une ambassade espagnole conduite par Ruy Gonzalez de Clavijo. Ce dernier y décrit avec précision tant le voyage que la personnalité mystérieuse et célèbre de Tamerlan, dont les Européens espèrent qu’il les aidera à contrer les Ottomans.

Massoud Rajabniâ

- Don Juan of Persia : A Shi’ah Catholic, 1560-1604. Avec les commentaires de Guy Le Strange, éd. De Poche, Téhéran, 1959.

Il s’agit d’une traduction en persan d’un ouvrage rédigé en castillan par Ulug Beg, secrétaire d’une mission diplomatique safavide qui décide de se convertir au catholicisme et s’établit en Espagne. Cet ouvrage est connu pour être l’un des plus anciens récits de voyage iraniens en Europe, bien que l’authenticité du récit ait été parfois mise en doute.

-The Heritage of Persia : The pre-Islamic History of One of the World’s Great Civilizations, de Richard N. Frye, Ed. Scientifique et culturelle, 1989. Cet ouvrage revient sur l’histoire iranienne, avant l’islam jusqu’au début de la période islamique. 

-Zoroastre : étude critique, avec une traduction commentée des Gâthâ, de Jacques Duchesne-Guillemin, 2e édition, Ed. Morvârid, Téhéran, 1984.

-Papal Envoys to the Great Khans, Igor de Rachelwiltz, éd. Khorâssâni, Téhéran, 1974.

Ce livre est un ouvrage de référence sur les relations entre l’Europe et l’empire mongol par le grand spécialiste de l’empire Mongol, Igor de Rachelwiltz.

- Les Parthes, Colledge, Malcolm A. R, Ed. Administration de Culture et d’Art, Téhéran, 1976, nouvelle édition (1999, 2001).

Cette œuvre est une somme de recherches et de découvertes sur l’époque mal connue des Arsacides et comprend notamment des données sociales et économiques sur cette période. Ce livre aborde également le territoire arsacide, les territoires d’origine des Parthes ou les relations entre l’Empire romain et les Arsacides. Plusieurs chapitres sont également consacrés à l’art, aux croyances, à l’architecture et aux coutumes arsacides. Les chapitres finaux traitent de la chute de cet empire mal connu et des vestiges qui en demeurent aujourd’hui. 

- Les Arméniens, de Sirarpie Der Nersessian, Ed. du Centre culturel d’Asie, Téhéran, 1978.

Cet ouvrage revient sur l’histoire des relations entre les Arméniens et les Iraniens, notamment via leurs relations culturelles et historiques, et étudie la manière dont l’Iran a pu influencer l’histoire arménienne.

-The Golden Age Of Persia : The Arabs in the East, Richard Nelson Frye, Ed. Soroush.

Cet ouvrage étudie la situation sociale et économique de l’Iran à la fin de l’époque sassanide, puis l’épanouissement de la culture islamique dans les 2e et 3e siècles ayant suivi l’invasion arabe. R. N. Frye s’intéresse tout particulièrement au processus d’apparition de la langue dari khorâssâni, puis à la diffusion de cette langue. 

Couverture de Tazkarat-ol-Molouk par Massoud Rajabniâ

- I Persiani (Les Persans), d’Alessandro Bausani, éd. Rouzbehan, Téhéran, 1980. Cet ouvrage revient sur l’histoire iranienne dans une perspective économique et sociale. L’auteur étudie en particulier l’impact des principales routes commerciales (la Route de la Soie et la Route des Epices) dans les échanges culturels entre l’Est et l’Ouest en Iran. Il étudie également le rôle du mélange des civilisations dans l’apparition des dynasties achéménide, parthe, sassanide, safavide, ainsi que dans les modalités de la diffusion de l’islam en Iran.

- Geometric Concepts in Islamic Art, El-Said, Issam, and Aïcha, Parman, Ed. Soroush, Téhéran, 2e edition, 1998. Cet ouvrage important sur la géométrie des formes dans l’art islamique est malheureusement peu connu.

- L’art de l’Islam. Langage et signification, Burckhardt, Titus, Soroush, Téhéran, 3ème édition, 1999.

- The Political and Social History of Khurasan under Abbasid rule. 747-820, de Daniel, Elton L., éd. Scientifique et culturelle, Téhéran, 1ère édition, 1988. Ce livre revient sur la scission du Khorâssân des Abbassides grâce aux apports importants de la civilisation iranienne préislamique.

- Life under the Abbasids, de Muhammad Manazir Ahsan, Ed. Scientifique et Culturelle, Téhéran, 2e édition, 2001.

Cet ouvrage important d’anthropologie revient sur les coutumes et la vie des différentes classes sociales sur les territoires islamiques de l’an 170 à 289 de l’Hégire (IX-Xe siècles). Les habitudes vestimentaires, l’alimentation, l’architecture urbaine, les meubles, les coutumes de chasse, les jeux, les manifestations sociales, les fêtes, etc. sont notamment évoqués.

La dernière traduction en cours de Massoud Rajabniâ était un autre ouvrage de Richard Nelson Frye sur l’histoire antique iranienne, mais il est malheureusement décédé avant d’avoir pu en achever la traduction.


Visites: 52

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.