N° 116, juillet 2015

Les infrastructures sportives de Téhéran


Hamideh Haghighatmanesh


Le complexe sportif Azâdi

Téhéran a accueilli en 1974 la septième session des Jeux asiatiques, auxquels ont participé 3010 athlètes venus de 25 pays. A cette occasion, des stades à l’époque très modernes permettant la tenue de compétitions internationales importantes ont été construits. En outre, nombreuses sont les autres infrastructures sportives réparties sur l’ensemble de la capitale, dont le maintien est un souci majeur de la ville car ce sont non seulement des endroits de pratique et de compétition pour les sportifs, mais également des lieux de loisir pour les spectateurs. Le nombre de centres sportifs de la capitale iranienne étant très important, nous nous contenterons ici d’en présenter les plus connus.

Le complexe sportif Azâdi est un ensemble d’installations sportives situé à l’ouest de Téhéran. Ce complexe, qui s’étend sur environ 460 hectares, est le plus grand complexe sportif du pays et comprend le stade Azâdi avec une capacité de 100 000 places pour les matchs de football ou les rencontres d’athlétisme, un vélodrome avec une capacité de 2700 places, une piscine dans un hall de 12 000 places, des salles de basket-ball, de volley-ball, de lutte, un circuit automobile, un centre équestre, un circuit de karting, un terrain de baseball... ainsi que de nombreux terrains d’entraînement multisports. Construit à l’occasion des Jeux asiatiques de 1974, le complexe Azâdi peut accueillir des compétitions sportives, des concerts ou des sommets politiques.

Le stade Takhti, situé à l’est de Téhéran, était considéré à l’époque de sa construction comme l’un des stades les mieux équipés du monde.

Stade Takhti

Tout comme le stade Azâdi, le stade Takhti, construit à l’occasion des Jeux asiatiques de 1974, est une partie du complexe Takhti lui-même constitué de nombreuses salles de sport, d’un stade couvert, de pistes vélodromes, de halls multisports, d’un terrain de football avec une capacité de 35 000 places pour les jeux officiels, de piscines, etc.

Le complexe sportif Enghelâb, situé au nord de Téhéran, s’étend sur une très large superficie dont presque la moitié est constituée d’espaces verts et l’autre moitié, de divers espaces sportifs couverts et découverts. Ce complexe surnommé Negin-e Sabz (Le sceau vert) de Téhéran est considéré comme l’un des plus importants stades d’Iran et du Moyen-Orient. Le complexe Enghelâb possède certains atouts pour la tenue de compétitions dans des sports variés, notamment 23 terrains de tennis s’étendant sur 30 000 m2 et conformes aux normes internationales, ainsi que six autres cours de tennis plus un cours central d’une capacité de 4139 places assises et de 8500 personnes. Les six cours de tennis étant reliés par un corridor unique comme une chaîne, il est possible de suivre quatre compétitions simultanément depuis les corridors. Le complexe Enghelâb comprend également 400 000 m2 de terrain de golf, salles de squash, salles multisports, salles de gymnastique, terrains de football, terrains de volleyball et de basketball, vélodromes, piscines, etc.

Le stade Shahid Shiroudi, situé au centre de Téhéran, est un complexe sportif, qui, outre des circuits d’athlétisme, comprend des piscines standards pour les compétitions, un terrain de football, des salles de lutte, de karaté et de boxe. Avant la construction du stade Azâdi, le stade Shahid Shiroudi, nommé Amdjadieh avant la Révolution islamique, était considéré comme le premier et le plus grand stade de football de Téhéran. Ce stade, d’une capacité d’environ 30 000 places, a été le lieu de nombreux événements inoubliables du football iranien, comme la première qualification de l’équipe iranienne de football aux Jeux olympiques de 1964 à Tokyo, le premier championnat de la Coupe des nations d’Asie et le premier championnat de la Coupe des Clubs d’Asie.

Complexe sportif Enghelâb

Le Stade de football de l’Imâm Rezâ, situé au sud de la ville, possède un potentiel majeur dans le domaine du football. Ce complexe est en effet dédié à ce sport, avec une superficie de 44 200 m2 et une capacité de 10 000 personnes, plus deux terrains à pelouse artificielle conformes aux normes de la FIFA, des terrains d’entraînement, des pistes de course, ainsi qu’un vélodrome.

Le Stade Ararat est un complexe sportif situé au nord-ouest de Téhéran et consacré aux Arméniens de la ville. Ayant une superficie de 74 000 m2, ce complexe sportif offre ses salles et ses terrains à une variété de sports tels que le football, le basketball, le volleyball, la natation, la boxe, l’athlétisme, les échecs, etc. Il comprend entre autres des salles multisports avec une capacité de 1500 personnes, plusieurs piscines, quatre terrains de tennis, un mur d’escalade, et un terrain de football avec une capacité de 15 000 places, etc.

Le complexe de sports d’hiver de Totchâl, au nord de Téhéran, commence à Velenjak à 1830 mètres d’altitude. Un peu plus haut, à 1910 mètres se trouve la première station de télécabine de Totchâl menant aux pistes de ski situées deux mille mètres plus haut.

Stade Shahid Shiroudi

La ligne de télécabine de Totchâl est considérée comme l’une des plus longues lignes continues dans le monde, ayant trois lignes principales s’étendant sur environ 12 km, ainsi qu’une ligne de téléski. Ce complexe sportif possède également trois pistes de ski séparées ; la première commençant au pied du sommet de Totchâl à 3850 mètres d’altitude, est longue de 1200 mètres. La hauteur et la position de cette piste lui permettent d’être enneigée huit mois par an. La deuxième se trouve à l’ouest du mont Totchâl, et culmine à 3750 m d’altitude. Elle s’étend sur 900 mètres, possède une ligne de télésiège et une vue imprenable sur la chaîne Alborz. La troisième piste du complexe, de 5500 mètres de longueur, culmine à 3750 mètres d’altitude en son plus haut point. Le complexe sportif situé au pied de la télécabine accueille dans de multiples salles, des activités diverses dont le tir à l’arc, la gymnastique, le tennis, l’escalade, le paintball, etc.

La piste de ski de Dizin est la plus importante station de ski d’Iran et du Moyen-Orient. Elle dépend de la ville de Karaj, située dans la chaîne d’Alborz, non loin du mont Damâvand. Dizin a acquis sa réputation grâce à la qualité de sa neige due à son altitude et à ses pistes orientées au nord. Dizin s’étend entre 2650 m et 3600 m d’altitude, avec 7,5 km de pistes, 23 pistes de ski desservies par quatre lignes de télécabines, deux de télésièges et huit de téléskis. Des hôtels, restaurants, villas et appartements privés autour de la station de ski en plus de la température moyenne hivernale (-20oC) et estivale (avec un maximum de 20oC), font de Dizin une région touristique sans égal, lui permettent d’accueillir des milliers de visiteurs tous les ans. Durant l’été, le ski sur herbe y étant possible, Dizin accueille assez souvent des compétitions mondiales de ce sport. D’autres activités sportives possibles à Dizin sont les sports de montagne ou des sports de salle. Les touristes peuvent également visiter un jardin floral rassemblant de très nombreux spécimens de plantes de montagne.

Complexe de sports d’hiver de Totchâl

Shemshak est une station de ski iranienne existant depuis 1948, située au nord-est de Téhéran dans la chaîne de l’Alborz, et s’étendant entre 2550 m et 3050 m d’altitude. Shemshak est la deuxième plus grande station de sports d’hiver en Iran après Dizin. En 1996, cette station a été reconnue de standard international par la Fédération internationale de ski. Elle est équipée de deux télésièges et quatre téléskis, ainsi que d’équipements lumineux pour le ski de nuit.

Autres stades de la capitale : Il existe de multiples complexes sportifs, stades, clubs, etc. à Téhéran, chacun consacré à un ou plusieurs sports ; parmi eux, nous pouvons citer le complexe Tchamrân, au nord de la ville ; celui d’Ekhtiârieh, également situé au nord de la ville, contenant un terrain de football et de basketball et qui est l’un des stades les plus anciens de Téhéran où s’exerçaient jadis de nombreux anciens joueurs dont Hassan Roshan, Amir Abedini, etc. ; le stade Shahid Dastgerdi, situé à l’ouest de la ville, stade de football avec une capacité de 8250 places comprenant également des terrains de basketball et de volleyball, des piscines, des salles de lutte, etc. ; le complexe sportif Shahid Keshvari, un ensemble sportif d’une étendue d’environ 35 000 m2 constitué de différentes sections et comprenant un terrain de football, une piscine, une salle multisports, un terrain de tennis et de basketball, une salle de billard, une piste de course, etc.

Complexe sportif Totchâl

 ; le complexe sportif et le stade Shahid Harandi, au sud de Téhéran, avec une superficie de 23570 m2, dont la capacité du stade de football est de 15 000 places et qui comprend également des pistes d’athlétisme, des salles multisports, des salles de lutte, plusieurs terrains de tennis, etc. ; le stade Shahid Derafshifar, situé à l’ouest de la ville ; le stade Kârgarân, où se tiennent les compétitions nationales de karaté et qui possède un terrain de foot et la patinoire Aramis ; le stade Râh-Ahân ou Apâdânâ, proche du stade Shahid Dastgerdi, à l’ouest de Téhéran, où se sont tenues plusieurs compétitions durant les Jeux asiatiques de 1974 ; le complexe du Club de football Sorinet (Râh-Ahân), situé au sud de la ville, qui s’étend sur un terrain de 90 000 m2 avec un stade de 15 000 places ; le stade Tarbiat-Badani de l’université de Téhéran, d’une capacité de 20 000 places ; le complexe sportif Shohadâ-ye Haft-e Tir, en centre-ville, dédié à la lutte ou encore le Camp sportif Nâsser Hedjâzi, d’une superficie de 4 hectares, situé à l’ouest de Téhéran.

Piste de ski de Dizin

Visites: 529

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.