Deux semaines avant la fin de l’année, on fait germer des grains de blé dans une assiette et le 13ème jour après le Nouvel An, le blé sera jeté dans un courant d’eau. Cette pratique symbolise le fait de se débarrasser de tout ce qui est négatif ou mauvais pour assurer un départ pur dans la nouvelle année. Une autre tradition est celle du " Haft Sin " ou la table des " 7 éléments " qui commencent tous par la lettre " S. " Elle est dressée quelques jours auparavant et fait l’objet de beaucoup d’attention. Le Coran, un miroir (qui a une symbolique importante en Iran) ainsi qu’un bol de poissons rouges, signe de porte-bonheur, complètent le tout. Une photo de celui ou de ceux qui sont absents fait parfois aussi partie de la décoration. L’heure de l’équinoxe est passée en famille autour du " Sofreh ", grande nappe sur laquelle on dispose tous les plats. Le premier repas de la nouvelle année est traditionnellement composé de poisson de la mer Caspienne avec un délicieux riz aux herbes (sabzi polo va mâhi.)


Visites: 3599

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.