N° 5, avril 2006

L’Ashoura dans l’imaginaire des artistes


Massoud Ghârdâshpour


JPEG - 34.1 ko
Photos : M. GHARDASHPOUR

Aux derniers jours du mois de moharram, l’Académie de l’art a consacré ses galeries à l’Achoura. D’une richesse extraordinaire, on pourrait suivre dans cette exposition l’histoire de l’évolution de l’art de l’Achoura en Iran. L’exposition commence par les dessins de Ghahveh Khaneh, parmi lesquels on trouve des tableaux du peintre qadjar Ali-Réza Ghoullar Aghassi et Abbas Bolouki-Far, grand maître en la matière. Dans les galeries suivantes, on trouve des sculptures, des gravures sur planches de cuivre, toutes sortes de Alam (signe), symbolisant de meilleure façon la guerre, l’innocence, le martyre, le courage, la cruauté, autant de thèmes en rapport avec le jour de l’Achoura. Les galeries consacrées aux œuvres des peintres contemporains nous révèlent le regard des artistes de nos jours sur cette tragédie. Enfin, dans les dernières galeries, nous trouvons des affiches destinées au thème de l’Achoura. L’exposition de l’art de l’Achoura sera ouverte au public jusqu’au 10 avril.

JPEG - 24 ko
JPEG - 30.5 ko
JPEG - 31.4 ko
JPEG - 39.4 ko

Visites: 874

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.