N° 32, juillet 2008

Vafs, un village antique de la province du Centre


Mehdi Hosseini
Traduit par

Babak Ershadi


Situé dans la province du Centre (Markazi), Vafs fut autrefois une agglomération mède. Pendant la période islamique, il a fait partie des villages de la région de Djébâl, qui englobait les départements centraux actuels. Lors de la première division administrative moderne de l’Iran en 1937, le village est devenu une commune du département d’Arak. Et enfin, en 2003, Vafs a été incorporé à la commune de Komidjan. Ce village se situe à 49° 23’ de longitude est et 34° 51’ de latitude nord.

Situation géographique

Situé dans une vallée, Vafs est doté d’un climat tempéré. La largeur de la vallée est de 10 kilomètres en moyenne, et la région s’étend sur un territoire de 23 000 hectares, représentant à elle seul un quart de la superficie du département de Komeyjân. Le territoire du bourg forme ainsi un rectangle plus ou moins régulier de 23 km de large et 10 km de long.

JPEG - 36.1 ko
Ruelle de Vafs

Le mont Gholanjeh est le point culminant de la région avec 2750 m d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Les principales zones habitées de Vafs se situent à une altitude de 2100 m. La région plutôt montagneuse, offre un bel assortiment de reliefs : plateaux, montagnes, massifs et vallées. Les 21 000 hectares de prairie de Vafs sont d’une qualité moyenne et servent de pâturage aux 15 000 têtes de bétail des éleveurs de la région. Les habitants du bourg vivent essentiellement d’agriculture et de cultures vivrières. Les vergers se trouvent au fond des vallées, sur une surface relativement limitée de 15 km². Les terres agricoles se concentrent au nord du village sur des terrains de basse altitude. La culture irriguée étant impossible en raison de l’insuffisance des nappes phréatiques, les agriculteurs de Vafs doivent se contenter de la culture sèche.

L’eau du village et de ses vergers est assurée par plusieurs sources et huit canaux souterrains traditionnels (qanât) qui se trouvent tous au sud de Vafs. Les conditions climatiques et l’abondance assez importante de la végétation sont favorables à la vie de différentes espèces d’animaux sauvages : sangliers, loups, renards, chacals, gazelles, bouquetins, lapins, petits rongeurs, lézards, serpents, scorpions, tortues terrestres, aigles, faucons, chouettes, corbeaux, corneilles, rossignols, différentes espèces de pigeons, hirondelles, pics, huppes, etc.

Situation humaine et sociale

Les zones résidentielles du village de Vafs ont une superficie de 4 km², et près de 70% des maisons ont été construites au pied de la montagne Sar-Ghal’eh, située plus au nord. Vafs est composé de 12 petits quartiers, chacun organisé autour de sa propre mosquée.

JPEG - 39.4 ko
Ruelle de Vafs

Selon les recherches de deux spécialistes locaux de la province du Centre, M. Dehgân et M. Mohtât, l’histoire de Vafs remontrait au moins à 3000 ans. La proximité du village de la capitale mède, la structure des maisons et des canaux souterrains et la découverte des pièces de monnaies de différentes périodes historiques laissent à croire que le village est habité au moins depuis trois millénaires. Les vestiges de la langue antique des Mèdes, le tât, toujours vivaces dans le dialecte actuel des habitants de Vafs, permettent d’établir des liens entre les origines du village et la civilisation médique. Selon le défunt Mohtât, le nom du village est dérivé du mot avestique "Vavs" qui voulait dire "village". Par ailleurs, des spécialistes des textes avestiques et de l’ancien persan (Pahlavi), ont confirmé que le dialecte actuel des habitants de Vafs est une forme évoluée de la langue ancienne des Mèdes (le tât).

Il convient ici d’évoquer les travaux du linguiste américain Donald Stilo qui a longtemps travaillé sur le dialecte de Vafs, ainsi que sur le tât et maîtrise d’ailleurs bien les langues iraniennes dont ce dialecte.

Grâce à ses longs travaux sur le dialecte de Vafs et la publication de plusieurs ouvrages à ce sujet, il est aujourd’hui l’un des dialectes les mieux connus des milieux linguistiques à l’échelle mondiale.


Visites: 552

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.