N° 33, août 2008

Faune et flore iraniennes

Grande camomille & dytique bordé


Mortéza Johari


Grande camomille

Nom scientifique : Chrysanthemum parthenium

Nom persan : Dâvoudi vahshi

Plante vivace, herbacée, presque glabre, sa tige rameuse et à rameaux en corymbe mesure de 25 à 50 cm. De forme ovale, sa feuille est pétiolée et divisée en segments elliptiques, oblongs et obtus se rejoignant au sommet. De couleur vert vif, elle a un fort goût amer. Les fleurs au capitule court et jaunes en leur centre ressemblent à des marguerites. La saison de floraison se déroule de mai à juin. On la trouve dans le nord et le nord-ouest de l’Iran, particulièrement dans les montagnes d’Elbourz. La grande camomille peut pousser dans les sols les plus pauvres, à partir de sa graine ou par division de la racine.


Dytique bordé

Nom scientifique : Dytiscus marginalis

Nom persan : Sûsk-e Abzi

Le dytique bordé est l’une des plus grandes espèces de coléoptère. Son corps ovale est de couleur olive-brun et mesure environ 3 cm de long. Son thorax est bordé de jaune, notamment sur le bord des ailes. Les mâles ont des disques d’aspiration sur les pieds pour saisir la femelle, et des caisses d’aile lisses, alors que chez les femelles les caisses d’ailes ont de profondes rainures. Ce coléoptère est commun des endroits humides, herbus tels que les étangs. Le dytique bordé est la plupart du temps en plongée et remonte périodiquement à la surface. Il n’est pas rare que ce coléoptère s’éloigne de son point d’eau pour coloniser de nouveaux étangs et prenne parfois les surfaces brillantes des vitres et des pares brises des voitures pour de l’eau ! Les larves sont brun jaunâtres, atteignant jusqu’à cinq centimètres de longueur, et possèdent une puissante paire de mâchoires. Pour se transformer en chrysalides, elles ont besoin du sol humide des bords des étangs. Ce coléoptère vole également de nuit s’il y a des lumières artificielles. Le dytique est un prédateur, chassant pour manger les autres insectes, les têtards et même les petits poissons. Les adultes hibernent sous les pierres pour éviter de geler lors de la saison froide. L’accouplement a lieu dans l’eau ou dans un lieu proche de l’eau. Les coléoptères de cette espèce subissent une métamorphose complète. Les œufs sont pondus sous l’eau et sont habituellement placés dans des cavités spéciales creusées dans les tiges des plantes émergentes de l’étang. Cet animal vit principalement dans le nord de l’Iran.


Visites: 1897

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message