N° 41, avril 2009

La moutarde des champs & l’hirondelle rustique


Mortéza Johari


La moutarde des champs

Nom scientifique : Sinapis arvensis

Nom persan : Khardel-e Biâbâni

La moutarde des champs est une plante herbacée et annuelle hispide d’une longueur de 10 à 50 cm. Sa tige est dure et rameuse. Ses feuilles sont relativement grandes et couvertes de poils rebroussés. Les fleurs jaunes doré aux sépales jaunâtres ont des pétales de 15 mm de long. La saison de floraison est de février à mai. Elle pousse dans les champs, en montagne et au bord des routes. On peut également la voir dans les sols calcaires ainsi que les lieux ombragés. Ses graines sont utilisées pour l’assaisonnement de certains plats. Elle est présente dans l’ensemble des provinces d’Iran, et plus particulièrement dans les provinces du Golestân, Mâzandârân, Guilân, Azerbaïdjân de l’est et de l’ouest, Qazvin, Hamadân, Lorestân, Kermânshâh, Kurdistân, Markazi, et du Khouzistân.


l’hirondelle rustique

Nom scientifique : Hirundo rustica

Nom persan : Tcheltchéleh

Cette hirondelle se distingue par la couleur bleue noirâtre de son plumage et sa longue queue à deux branches, ainsi que par sa gorge et le haut de sa tête de couleur rouge ou marron. Elle mesure de 14 à 17 cm et pèse de 15 à 20 g. Lors de son vol, elle chasse souvent des insectes entre 7 à 8 m au-dessus de la surface de la terre ou des eaux, et n’hésite pas à s’approcher de l’homme. La femelle pond de 2 à 7 œufs, et les deux oiseaux male et femelle s’occupent ensemble des œufs et des poussins. Sa voix est harmonieuse et produit un son ressemblant à une sorte de "Witt-Witt" ou "Tsi-Wit". Cet oiseau se trouve plus particulièrement dans les lieux ouverts comme les champs mais également dans les régions habitables. L’hirondelle rustique se niche sous les plafonds et dans les crevasses des murs des maisons ou autres bâtiments, par exemple les bazars, mosquées, églises et même dans les chambres des maisons à proximité des hommes. Elle construit son nid avec de la boue et fait également partie des oiseaux migrateurs. Cet oiseau est tout particulièrement respecté et valorisé par les Iraniens, étant donné qu’elles annoncent la venue du printemps. On la trouve dans l’ensemble des régions iraniennes.


Visites: 1603

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.