Les Mannéens étaient un peuple antique dont l’origine est inconnue, qui vécut sur le territoire de l’Iran actuel, du Xème au VIIème siècle av. J.-C.

Ils étaient à cette époque voisins des empires assyrien et urarturien, ainsi que de certains petits Etats tels que Musasir et Zikirta, qui faisaient office d’Etats-tampon entre ces deux empires.

Leur territoire originel était situé au sud du lac d’Orumieh, près de l’actuelle ville de Mahâbâd, et au moment de l’extrême expansion de leur territoire, leurs frontières avoisinaient le fleuve Koura. Les excavations archéologiques effectuées en 1956 ont permis la découverte de nombreux vestiges précieux de cette civilisation dans la ville de Hassanlou.

Coupe à boire en cuivre de forme animale, 1er millénaire av. JC, découverte à Hasanlu.

Les affinités ethniques et linguistiques de ce peuple sont incertaines. L’on estime que les Mannéens pourraient avoir été d’origine non indoeuropéenne, cependant, quelques historiens voient des similitudes étroites entre les Mannéens et les groupes indo-iraniens de la région tels que les Scythes. Les Mannéens peuvent également avoir été une branche des Hurrites (Khurrites), qui n’étaient pas linguistiquement indo-européens.

Après plusieurs défaites face aux Scythes et aux Assyriens, les Mannéens ont finalement été absorbés par les Mèdes vers l’an 616 av. J.-C.

Histoire

Le royaume de Mannée a commencé à se développer en 850 av. J.-C. Les Mannéens étaient principalement éleveurs de chevaux et bons cavaliers. Leur capitale était Izirtu (Zirta).

C’est vers l’année 820 av. J.-C. que leur civilisation connut une expansion leur permettant de devenir le plus important des Etats de la région, qui fut plus tard remplacé par les Mèdes et les Perses.

Les Mannéens avaient un système politique donnant les pleins pouvoirs aux aristocrates, réunis en conseil. Ce système avait pour conséquence la limitation extrême du pouvoir royal.

Aux alentours de 800 av. J.-C., cette région devint le fief incontesté de l’empire Urartu, qui construisit de nombreux forts sur les territoires des Mannéens et de leur rivale, l’Assyrie, avec pour résultat un état de tension politique et militaire entre cette dernière et l’Urartu. C’est lors du conflit militaire opposant les Assyriens aux Urarturiens, qui dura vingt ans, de 750 à 730 av. J.-C., que les Mannéens profitèrent de l’occasion pour agrandir leurs possessions. Ainsi, le royaume de Manée atteignit l’apogée de sa puissance sous le règne du roi Iranzu (725-720 av. J.-C.).

En 716 av. J.-C., le roi assyrien Sargon II attaqua la Mannée, où régnait le gouverneur Aza, fils d’Iranzu, mis en place par Ullusunu avec l’aide des Urartéens. Cette attaque se solda par la prise d’Izirtu et les Assyriens postèrent désormais des troupes dans Parsuash, le fief originel des Mannéens, situé sur le lac d’Orumieh, ainsi qu’à Kar-Nergal. Cette région devint dès lors un lieu d’élevage de chevaux par les Assyriens.

Le territoire Mannéens et ses alentours

Après cela, nous avons le règne du roi Ahsheri, qui vécut jusqu’en 650 av. J.-C. Il mena une politique d’expansion territoriale assez suivie. Cependant, suite à une défaite importante des Mannéens face aux Assyriens en 660 av. J.-C., une révolte éclata, qui se poursuivra jusqu’à la mort d’Ahsheri. En outre, sept siècles avant la naissance de Jésus, le royaume de Manée est de nouveau défait, cette fois-ci par les Scythes, qui avaient à l’époque déjà commencé l’invasion de l’empire d’Urartu, qui tomba en 585 av. J.-C. Cette défaite contribua à l’affaiblissement des Mannéens. Après la mort du roi Ahsheri, son successeur Ualli s’allia avec les Assyriens contre les Mèdes (Madai), qui vivaient alors encore à l’Est, tout le long des rivages du Sud-Ouest de la mer caspienne. Cependant, dans les décennies suivant le conflit, les Mèdes prirent peu à peu le dessus et leur civilisation absorba entièrement celle des Mannéens, dont ils finirent par conquérir l’intégralité du territoire en 616 av. J.-C.

L’art mannéen

C’est aux alentours du VIIIème siècle av. J.-C. qu’une nouvelle forme d’art, combinant les motifs persans avec les motifs assyriens et urartéens vit le jour dans les régions du Nord-Ouest de la Perse, comprenant une partie de l’actuel Iran, de la Turquie, de l’Arménie et de la République d’Azerbaïdjan avec au centre le fief principal des Mannéens, c’est-à-dire la partie ouest du lac d’Orumieh.

Au VIIème siècle, le royaume mannéen implosa sous l’influence des Mèdes et les Scythes, autre peuplade nomade, prirent leur place et enrichirent leur propre art avec les cultures qu’ils découvrirent en s’installant dans la région, dans le cadre d’échanges culturels quasi involontaires.

Une splendide collection d’objets en or, en bronze et en ivoire fut découverte en 1947 à Ziwiyeh (Sakkiz), à distance égale des deux départements de l’Azerbaïdjan et du Kurdistan. Cette collection est particulièrement importante pour les archéologues car elle contient des éléments originaux et uniques tout en possédant des motifs propres à l’art scythe. Cet art est resté profondément attaché à ses sujets, le mâle, le félin, et l’oiseau.


Visites: 1499

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



6 Messages

  • Les Mannéens 2 décembre 2009 22:42, par hedi

    je suis interesse par cet article j aime savoir la prononciation du nom (manneen) a cet epoque et la pronociation de la lettre ع elle existait en cette meme periode

    repondre message

    • Les Mannéens 9 décembre 2009 17:44

      Bonjour, Mannéens se dit مانی ها en persan, sans usage du ع et ce peuple n’a pas laissé de documents écrits qui permettraient de connaître la phonétique de leur langue.

      repondre message

  • Les Mannéens 31 mars 2011 22:13

    mais je crois qu’on dit ماننا ها en persan, de plus je pense qu’il y a des epigraphe aussi.

    repondre message

  • Les Mannéens 21 avril 2013 14:07, par MANNAI

    Je suis content d avoir visualiser cet revue afin de connaitre mes origines ;je suis né en Tunisie mais j habite
    la région parisienne (France)

    repondre message

  • Les Mannéens 21 avril 2013 14:11, par MANNAI

    Je suis content d avoir visualiser mon nom de famille

    repondre message

  • Les Mannéens 1er mai 17:38, par al.morel56@gmail.com

    Les articles de la revue de Téhéran sont toujours une source d’informations extraordinaire.
    Merci pour ce travail qui enrichit ma curiosité pour l’Iran.
    Alain Morel

    repondre message