N° 71, octobre 2011

Deux sources exceptionnelles en Iran


Sarah Mirdâmâdi


Outre son patrimoine historique exceptionnel, l’Iran regorge de richesses et de beautés naturelles. Le pays contient notamment de nombreuses sources (tcheshmeh), dont celle de Bâdâb Sourt et ’Ali qui, bien que peu connues des Iraniens eux-mêmes, n’en ont pas moins des caractéristiques exceptionnelles.

Ces sources se situent dans la province de Semnân, au nord de l’Iran, et à proximité de sa capitale du même nom, dans la vallée désertique de Dâmghân.

La source d’Ali (tcheshmeh Ali) est la plus grande source située au milieu d’un désert en Iran. L’attrait du lieu ne se limite cependant pas à ses beautés naturelles : on peut également y admirer deux bâtiments historiques datant de l’époque qâdjâre. Ces édifices, semblant hors du temps, viennent renforcer le caractère exceptionnel de l’endroit. Ces monuments sont bordés par de grands cèdres de plus de 500 ans.

A deux heures de voiture, en prenant la direction de Kiyâsar-Shahmirzâd, puis en empruntant une route goudronnée, nous arrivons au village de Aroust. Après une marche d’une demi-heure, le visiteur se retrouve devant un panorama exceptionnel : une source s’écoulant du haut de la montagne, dans un panorama exceptionnel à la fois désertique et montagneux. Cette source appelée Bâdâb Sourt est considérée comme étant l’un des joyaux du patrimoine naturel iranien. Outre ce cadre exceptionnel, la terre rouge et l’aspect blanc de l’eau, par ailleurs reconnue pour ses vertus curatives, donnent une ambiance particulière au lieu. En empruntant la route du retour vers la ville de Semnân, une visite des jardins de Shahmirzâd vaut également le détour.

Vers la source de Bâdâb Sourt
Edifice qâdjâre bordant la source de ’Ali
Cèdres de plus de 500 ans
Source de Bâdâb Sourt
Edifice qâdjâre bordant la source de ’Ali
Photo : Mahdi Kalhor

Visites: 399

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.