N° 18, mai 2007

Faune et flore iraniennes

Le fenugrec & l’hemiscorpius lepturus


Mortéza Johari


Fenugrec

Nom scientifique : Trigonella monantha

Plante annuelle, étalée, diffuse, presque ascendante, décombante et plus ou moins poilue. Sa tige souvent étalée comporte dès la base des rameaux peu ramifiés de 20 à 30 cm de long, lâchement ou densément poilus selon les spécimens. Sa feuille est trifoliée, pétiolée et denticulée.

Sa fleur jaune très petite est sessile, son inflorescence étant de 2 à 3 fleurs. Sa floraison s’effectue de mai à juin.

Localisation en Iran : dans toutes les provinces.


L’ Hemiscorpius lepturus

N’ayant aucun nom commun connu, ce scorpion de couleur jaune-brun se distingue de par la raie foncée que l’on distingue sur son corps. Le mâle peut atteindre jusqu’à 9 centimètres de longueur, contre 5 centimètres seulement pour la femelle. Les mâles ont une queue sensiblement plus longue que celles des femelles.

Alors que la plupart des scorpions ont un venin neurotoxique, celui de ce scorpion est fortement cytotoxique et peut causer des blessures sérieuses ainsi que des inflammations (parfois, les blessures qu’entraîne sa piqûre pourront ressembler à des brûlures du troisième degré avec nécrose et boursouflures). Ces dernières sont lentes et difficiles à guérir. L’effet du venin est très semblable à la morsure de l’araignée brune de Recluse (Loxosceles reclusa). Jusqu’alors, aucun antivenin n’a été découvert pour contrer l’effet de la piqûre de ce scorpion.

En Iran, des complications graves ont été reportées suite à la piqûre du Hemiscorpius lepturus : hémolyse grave et mortelle, échec rénal secondaire, ulcères nécrotiques, ankylose des articulations, troubles psychologiques et parfois décès à la suite de complications. Une étude clinique d’une région en Iran a révélé que le Hemiscorpius lepturus n’est responsable que de 12% des piqûres rapportées, mais est la cause de 95 % des cas de décès survenus à la suite de piqûres de scorpions.

La valeur LD50 (permettant de déterminer la toxicité du venin) de cette espèce est de 5.81 mg/kg. Cette valeur n’est pas particulièrement importante, mais les effets sérieux du venin cytotoxique en font une des espèces les plus dangereuses.

En Iran, on trouve ce scorpion dans les habitats chauds et humides comme sous les pierres ou dans les fentes des murs. Il se localise principalement dans les provinces du Khuzestân, Bushehr, Hormozgân, Kermân, Fârs et Ilâm.


Visites: 1707

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message