N° 35, octobre 2008

Faune et flore iraniennes

L’adonis d’été & la huppe fasciée


Mortéza Johari


L’adonis d’été

Nom scientifique : Adonis aestivalis

Nom persan : Adonis

Photo : Josef hlasek

Plante annuelle, mesurant de 20 à 50 cm de hauteur, à la racine parfois fibreuse. Sa tige est naine souvent simple, glabre, verte ou verte jaunâtre. Sa feuille est décomposée, divisée en segments linéaires. Sa fleur est rouge ou jaune citronné et glabre et ses pétales sont oblongs, étalés, et égaux. Les carpelles sont oblongs, pyramidaux et glabres, et sa racine est mince et longue. Elle fleurit en avril-mai mais également en juin et ses graines mûrissent en juillet. Les fleurs sont hermaphrodites et sont pollinisées par les abeilles, mouches et coléoptères. L’adonis d’été pousse de préférence sur les sols sablonneux ou glaiseux et peut se développer en zone mi-ombragée, par exemple dans les régions boisées ; elle a cependant besoin d’un sol moite. Elle pousse le plus souvent dans les fermes, à côté des routes et dans les endroits humides. On la trouve dans la plupart des régions montagneuses non désertiques. Cette plante est un cardiotonique, un diurétique et un stimulant. Elle est utilisée par la médecine, notamment ses fleurs qui ont un effet diurétique et laxatif.


la huppe fasciée

Nom scientifique : Upupa epops

Nom persan : Hod-Hod

Photo : Jiri Bohdal

La huppe est un oiseau de taille moyenne. La taille de son corps et de sa queue varie de 25 à 30 cm et la longueur de ses ailes larges et arrondies est de 44 à 48 cm. Le plumage de sa poitrine est de couleur rosâtre-brun ou châtaigne ; son dos et sa queue noirs et blancs barrés. Sa crête dressée et spectaculaire est de même couleur que la tête. Son bec est long, mince et courbé. Les huppes ont les pattes courtes. Le mâle et la femelle ont une apparence extérieure très similaire, cependant, les jeunes huppes sont en général plus mats et foncés que les adultes. La huppe fasciée se nourrit principalement d’insectes, en particulier de larves et de chrysalides d’araignées, de lombrics, de cloportes, de centripètes mais également de lézards, grenouilles, et petits serpents qu’elle trouve dans l’herbe rase et sur le sol nu. Elle marche rapidement en "sondant" le sol et fait parfois une pause pour insérer son bec dans le sol et en retirer sa proie. Elle chasse aussi les insectes en train de voler. On la trouve parfois près des habitations humaines. Son vol est de type erratique, comme celui des papillons. Elle est un oiseau diurne et se cache dans des cavités pendant la nuit. La huppe pond 6 à 7 œufs dont la période d’incubation dure de 15 à 18 jours. Les jeunes oisillons commencent à se nourrir eux-mêmes dès six jours, mais demeurent néanmoins auprès de leurs parents pendant quelques semaines. Ils se défendent en sifflant, en donnant des coups de bec ou en produisant une sécrétion à l’odeur désagréable provenant de leur glande uropygiale. Le cri de la huppe est trissylabique et ressemble à une sorte de ’’hoop-poo-poo’’, suivit de ’’châârr’’. Elle se niche dans les trous des arbres, roches et murs. On peut également la trouver dans les jardins et parcs, à côté des rivières, dans les fermes et à coté des routes. Elle vit dans toutes les régions d’Iran.


Visites: 2195

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.