N° 35, octobre 2008

Je me renouvelle & ...


Poèmes traduits par

Mahnâz Rezaï


La nuit tombe,

Et je me renouvelle.

Enthousiasmé par la pluie de rosée,

Tel un nénuphar,

J’ouvre la bouche vers le ciel.

O créateur de la rosée et des nuages !

Mets-tu fin à ma soif ?

Quel est mon destin ?

Je veux être comblé par toi.

***

L’univers est le Coran illustré.

Et ses versets

Au lieu de s’asseoir, se tiennent debout.

L’arbre est un concept

La mer est un concept.

La forêt, le sol, le nuage

Le soleil, la lune et les plantes aussi.

Avec des yeux amoureux,

Viens lire l’univers.

Salmân Harâti

شب فرو می‌افتد

و من تازه می شوم

از اشتیاق بارش شبنم

نیلوفرانه

به آسمان دهان باز می‌کنم

ای آفریننده شبنم و ابر

آیا تشنگی مرا پایان می‌دهی؟

تقدیر چیست؟

می‌خواهم از تو سرشار باشم

***

جهان قرآن مصور است

و آیه ها در آن

به جای آنکه بنشینند، ایستاده‌اند

درخت یک مفهوم است

دریا یک مفهوم است

جنگل و خاک و ابر

خورشید و ماه و گیاه

با چشم‌های عاشق بیا

تا آن را تلاوت کنیم


En ouvrant un livre

Tu ouvres les deux ailes d’un oiseau

Qui t’emmène de la terre aux jardins de la lumière.

Avec un cadeau de sagesse,

Il apportera de la lumière à ta maison.

Il s’envole toujours en hauteur

Que ses ailes demeurent ouvertes à jamais !

Fereydoun Moshiri

کتاب را باز می کنی

دو بال یک پرنده را گشوده ای

پرنده ای که از زمین تو را به باغ های نور می برد

به هرکجا که بگذرد

به ارمغانی از خرد

به خانه تو روشنی آورد

گشوده باد بال های او

که جاودانه بر فراز می پرد


Un message à apporter (پیامی در راه)

Je viendrai un jour

Et j’apporterai un message.

Dans les veines, je verserai de la lumière.

Et je m’écrirai : O vous dont les paniers sont pleins de sommeil !

J’ai apporté une pomme, la pomme rouge du soleil.

Je viendrai.

Au mendiant, j’offrirai un lilas.

A la belle lépreuse j’offrirai de nouvelles boucles d’oreilles.

A l’aveugle, je dirai : comme le jardin est beau !

Je devinerai un marchand ambulant, je traverserai les ruelles,

Je hurlerai : je vends de la rosée !

Un passant viendra et me dira : la vérité est cachée derrière les ténèbres.

Je lui offrirai une galaxie.

Sur le pont, il y a une fille dépourvue de pieds,

J’accrocherai la Grande Ourse à son cou.

J’enlèverai toutes les injures des lèvres.

Je démolirai tous les murs.

Aux bandits, je dirai : une caravane va s’approcher dont la charge est le sourire.

Je déchirerai les nuages.

Je nouerai les yeux avec le soleil, les cœurs avec l’amour,

Les ombres avec l’eau, les branches avec le vent.

Et j’attacherai le sommeil des enfants au murmure des cigales.

Je ferai voler les cerfs-volants.

Je viendrai nourrir les chevaux et les bœufs de l’herbe verte de la caresse.

A la jument assoiffée, j’apporterai un seau de rosée.

De l’âne décrépi, j’éloignerai les mouches.

Au pied de chaque mur, je viendrai planter un œillet.

Au pied de chaque fenêtre, je lirai un poème.

A chaque corbeau, je donnerai un sapin.

Au serpent, je dirai : comme la grenouille est belle !

Je réconcilierai les hommes les uns avec les autres.

Je familiariserai les hommes les uns avec les autres.

Je marcherai.

Je mangerai de la lumière.

J’aimerai.

Sohrâb Sepehri


Visites: 387

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • Je me renouvelle & ... 31 mai 2015 17:22, par LECRAZ André

    Après la lecture des poèmes, on peut constater que dans le cœur des hommes il n’y a de place que pour la vie et la joie de voir et d’’écouter la nature. Des amis reviennent d’un voyage en Iran et nous parlent avec passion des rencontres faites avec la population et aussi de la beauté des paysages et villes qu’ils ont traversées. Ils nous ont parlé aussi de ces villes qu’à l’école nous apprenions et qui nous transportaient dans les contes des mille et une nuit. Mon objectif est de visiter ce pays qui par son passé chargé d’histoire et son présent plein de dynamisme rappelle au monde sa présence et son envie d’exister A bientôt j’espère en Iran

    repondre message