N° 19, juin 2007

Entretien avec Anthony Smith


Mortéza Johari
Traduit par

Maryam Devolder


Anthony Smith est un zoologiste, explorateur et écrivain anglais. Né en 1926, il étudia la zoologie à Oxford tout en travaillant en tant que correspondant scientifique pour le Daily Telegraph. Il travailla également pour la télévision et la radio anglaises, en animant notamment l’émission Tomorrow’s world. Son ouvrage le plus connu reste The Human Body, mais il est également l’auteur de nombreux autres ouvrages tels que The Lost Lady of the Amazon : The Story of Isabela Godin and Her Epic Journey. Il effectua un premier voyage en Iran dans les années 1950 lors duquel il découvrit une nouvelle espèce de poisson qui fut baptisée de son nom. Plus de cinquante ans après, il est revenu en Iran et a évoqué, lors de son passage à la Revue de Téhéran, les circonstances de cette découverte.

Morteza Johari : Qu’avez-vous fait pour trouver le poisson blanc que vous aviez cherché sans résultat dans les ghanâts de Kermân ?

Anthony Smith : Quelques années après mon premier voyage, je suis revenu en Iran et cette fois, j’ai commencé mes recherches entre le port "Imam Khomeiny" et Téhéran, à 12 km de la station ferroviaire de Tang haft. J’ai réussi à trouver une espèce de ce poisson dans une grotte située dans la chaîne de montagnes de Zagros.

M.J. : Est-ce que le spécimen que vous avez trouvé à Tang Haft n’était pas celui que les deux chercheurs danois Brun et Kaiser avaient découvert avant vous dans la grotte de Tang Haft et qu’ils avaient présenté en 1988 comme nouvelle espèce ?

A.S. : C’est exact, j’ai récolté des spécimens dans la même grotte que Brun et Kaiser, et ce n’est qu’en rentrant que j’ai appris que les deux chercheurs danois avaient découvert et présenté cette espèce avant moi. Cela m’a profondément contrarié, j’avais l’impression d’avoir perdu mon temps. Cependant après une étude plus détaillée, je me suis aperçu que parmi les spécimens découverts, certains ne faisaient pas partie des découvertes des deux Danois, il s’agissait d’espèces qui n’avaient pas été découvertes jusqu’à ce jour. Cette découverte a été mise à mon nom.

M.J. : Où se trouvent actuellement les spécimens que vous avez découverts ?

A.S. : Tous les spécimens que j’ai découverts se trouvent au musée d’Histoire naturelle de Londres.

M.J. : Les spécimens que vous avez trouvés et qui correspondent à ceux découverts par les deux chercheurs danois sont-ils des paratypes ?

A.S. : Oui, ils ont été classés en tant que paratypes, mais les spécimens que j’ai découverts ont eux, été classés en tant qu’holotypes.

M.J. : Avez-vous fait les expériences nécessaires à la définition du caryotype des nouveaux spécimens que vous avez découverts ?

A.S. : Oui, ces expériences ont été faites et ont montré que les chromosomes de ces espèces étaient différents.

M.J. : Est-ce que vous avez tenté de les garder vivants ?

A.S. : Oui, je les ai gardé vivants chez moi, et j’ai d’ailleurs créé un milieu de vie qui ressemble à la grotte qui est leur milieu naturel. Ils se sont même reproduits.

M.J. : Avez-vous avez rassemblé d’autres espèces de poisson ou d’autres espèces animales de la faune iranienne ?

A.S. : Oui, j’ai relevé d’autres spécimens et les ai tous confiés au musée d’Histoire naturelle de Londres. Mais depuis, je me suis davantage consacré au journalisme et à l’écriture. A l’époque où je suis venu en Iran pour trouver des spécimens de poissons blancs, mes études de zoologie m’intéressaient beaucoup et j’espérais pouvoir trouver cette espèce de poisson pour en faire un article.

M.J. : Pourquoi avez-vous recherché ce poisson aux alentours de Kermân et de Jupar, alors que vous saviez que ce poisson se trouvait dans les sources souterraines des montagnes de Zagros ?

A.S. : Je ne savais pas exactement dans quel milieu vivait ce poisson, et j’avais l’impression que cette espèce devait se trouver dans les réserves d’eau, les ghanâts, les nappes souterraines ou les grottes. La première fois que je suis venu, j’ai découvert les ghanâts de Kermân. Cette technique, particulière aux Iraniens, me semblait très intéressante et j’imaginais à l’époque que cette espèce de poisson pouvait être découverte dans cette région.

Je passais alors mes journées dans les ghanâts, et cela me passionnait tellement que j’oubliais le but initial de cette recherche pour passer mon temps à étudier la construction et l’utilisation de ces conduits aquifères. Je suis finalement reparti sans avoir trouvé le poisson en question.

M.J. : Comment avez-vous pu supposer que ces poissons se trouvaient à Tang Haft, qui est très éloigné de Jupar, et surtout étant donné que les espèces qui vivent dans les grottes ne peuvent se déplacer comme peuvent le faire les autres espèces ?

A.S. : La majorité des ghanâts proviennent de sources ou de puits souterrains qui communiquent. Les montagnes de la région de Kermân sont reliées aux montagnes de la chaîne de Zagros, et il est possible que les eaux des ghanâts proviennent des sources souterraines de la chaîne montagneuse de Zagros.

M.J. : Est-il possible que ces poissons existent dans ces ghanâts ?

A.S. : C’est possible, il y a peut-être d’autres espèces du même genre.

M.J. : Aimeriez-vous continuer à rechercher cette espèce dans les ghanâts ?

A.S. : Non, je suis trop vieux pour cela, je préfère la littérature et écrire.

M.J. : Je vous remercie et j’espère vous revoir bientôt en Iran.

A.S. : Merci à vous, et à bientôt !


Visites: 654

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message

  • Entretien avec Anthony Smith 11 juillet 2012 02:30, par cindyper

    bonjour et tous mes remerciements pour ces quelques heures de détente et de culture. Il y a plein de pages qui me font vibrer sur internet, votre site en fait partie. Direct en favori ! Continuez, bon courage et à bientot !.

    Merci vraiment pour ces quelques heures de détente et de culture. Il y a tellement de pages qui me font vibrer sur internet, votre site en fait partie. Direct en favori !.

    jeux de grattage francaise des jeux gratuit http://www.france-grattage.com jeux de grattage francaise des jeux gratuit

    repondre message