N° 24, novembre 2007

A mon ami "Exupéry" qui devint orphelin à l’âge de quatorze ans

La pluie


Houshang Morâdi Kermâni
Traduit par

Tahmineh Sheybani


Le père du petit prince qui était mort la nuit dernière, apparut en rêve à son fils et lui dit : "Donne-moi mes comprimés". Le petit prince se réveilla et vit la boîte de comprimés sur la table. Il en mit un dans le creux de sa main, courut vers le cimetière, et vit son père endormi sous terre. Il effleura la terre et dit : "J’ai apporté tes comprimés. Ouvre la bouche." Le père se leva et s’assit dans la tombe, posa sa main sur son cœur et sa respiration s’accéléra. Ses lèvres avaient bleui. Il ouvrit la bouche. Le petit prince mit le comprimé dans la bouche de son père. Le comprimé resta sur sa langue et il ne put l’avaler. Le petit prince se rappela qu’il avait oublié d’apporter de l’eau. C’était seulement avec de l’eau qu’il pouvait avaler le comprimé.

Le petit prince alla chercher de l’eau, en vain. Il leva la tête et demanda de l’eau au ciel. Il demanda de la pluie. Un avion passait dans les nuages. La petit prince cria : "Eh oh ! Où se trouve l’eau ? Mon père veut prendre son comprimé !".

Le pilote l’entendit, fit un détour et se posa à côté du petit prince, descendit et lui donna un verre d’eau. Il remonta rapidement dans l’avion et disparut dans le ciel plein de nuages. Le petit prince cria : "Je vous remercie" et retourna à côté de son père. Se mettant à genoux, il colla son oreille à terre et entendit la toux de son père. Peu à peu, elle diminua et on n’entendit plus rien. Le petit prince se dit : "Il s’est endormi paisiblement".

Le petit prince avait soif. Il but le verre d’eau. Il n’avait plus sommeil et se mit à lire.


Visites: 332

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.